Magrets de canard sauvage avec des myrtilles sauvages

© Wild Blueberry Association of North America (WBANA)

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 40 Minutes
Temps de Cuisson 10 Minutes

 

Fondez de plaisir avec ce magret de canard sauvage aux myrtilles sauvages, parfait pour un repas gourmand, tout y est pour vous régaler !

► 300 g de myrtilles sauvages du Canada (surgelées)
► 2 cuillerées à soupe de cassonade
► 200 ml de vinaigre de vin rouge
► 50 ml de Porto
► Sel et poivre
► 8 magrets de canard sauvage (à 80 g)
► 1 cuillerée à soupe de beurre fondu
► 200 g de pousses d'épinards
► 1 rouleau (150 g) de fromage de chèvre frais
► Du papier aluminium

①• Décongelez les myrtilles. Dans une casserole, faites caraméliser la cassonade. Mouillez avec le vinaigre et le Porto. Laissez mijoter pendant 10 minutes. Ajoutez les myrtilles. Salez et poivrez. Laissez refroidir.

②• Lavez et séchez les magrets avec du papier absorbant. Frottez-les avec du sel et du poivre. Faites chauffer le beurre dans une poêle. Posez-y les magrets côté peau vers le bas et faites les dorer. Retournez-les une fois que la peau est bien croustillante et poursuivez la cuisson pendant quelques minutes. Ôtez les magrets de la poêle et enveloppez chaque magret dans une feuille de papier aluminium. Réservez-les au chaud.

③• Lavez et essorez les pousses d'épinards. Coupez le fromage de chèvre en tranches et partagez chaque tranche. Tranchez les magrets.

Dressez dans chaque assiette la salade de pousses épinards, le fromage et les tranches de magrets et répartissez-y la sauce de façon décorative.

Valeur nutritives
Énergie : 567 kcal / 2380 kJ
Lipides : 37,7 g
Glucides : 12,9 g
Protéines : 38,8 g

C’est le moment de profiter de l’offre abondance qu’offre la nature !

La nature a doté la myrtille sauvage d’une qualité qui la rend parfaite pour notre monde moderne : elle se laisse congeler, sans que son goût, sa forme ou ses qualités nutritionnelles n’en soient altérées. Ainsi, on peut savourer ces baies de mille et une façons, même hors saison.

Petites, sauvages et pleines de saveurs
Les myrtilles sauvages sont plus petites que les myrtilles cultivées car elles contiennent moins de pulpe et moins d’eau.
Doté de plus de peau, un kilo de myrtilles sauvages représente presque deux fois plus de fruits que le même poids en myrtilles cultivées.
Voilà un avantage important, puisque c’est justement dans la peau qu’on trouve la plus grande quantité d’antioxydants et la saveur du fruit.

Un chef d’œuvre de la nature
Les plantes sauvages de myrtilles poussent les unes à côté des autres mais n’appartiennent que rarement à une seule variété. La nature favorise alors la diversité des espèces ce qui nous donne des fruits sauvages au goût unique et plein de nuances.
Il serait impossible de cultiver une variété de myrtille pouvant égaler l’expérience gustative naturelle de la myrtille sauvage.

À propos de la Wild Blueberry Association of North America
La Wild Blueberry Association of North America (WBANA) représente déjà depuis 1981 les cultivateurs et les transformateurs de myrtilles sauvages du Canada, dans le but de mieux faire connaître mondialement les myrtilles sauvages ainsi que leurs propriétés bénéfiques à la santé.



Découvrez nos recettes avec des myrtilles sauvages du Canada
www.myrtillessauvages.fr


© Wild Blueberry Association of North America (WBANA)
Crédits Photos : © © Wild Blueberry Association of North America (WBANA)
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page