Retirer les protéines animales de son alimentation : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Retirer les protéines animales

De plus en plus de personnes souhaitent se passer des protéines animales dans leur alimentation. Certaines le font par choix, d’autres pour varier et équilibrer leurs menus. Toutefois, éliminer ce nutriment des repas est-il sans danger ? Quelles sont les mesures à prendre avant de vous passer des protéines animales ?

Se passer de protéines animales n’est pas une bonne chose

Ces dernières années, la tendance vegan (se passer de produits d’origine animale quel qu’il soit) fait de nombreux émules. Les adeptes de ce type d’alimentation ne consomment donc aucune protéine animale. Cependant, selon les nutritionnistes, ce type de régime peut être néfaste pour la santé. En effet, ils déclarent que l’organisme humain a besoin de protéines animales ne pouvant être remplacées par les nutriments dans les végétaux.

Selon les nutritionnistes, l’alimentation sans protéines animales engendre de nombreuses carences. Le manque de fer et de zinc accroît alors les risques de maladies cardio-vasculaires chez les vegans. Certains d’entre eux essaient de compenser ces manques en consommant des légumineuses, des céréales et des compléments alimentaires. Toutefois, ces produits pharmaceutiques ne comblent pas forcément les carences tout en étant assez chers.

Devenir flexitarien est une solution

Vous passer de viande est positif pour votre santé, mais également pour l’environnement. En effet, la production de viande réduit drastiquement les ressources de la planète. Ce fait a d’ailleurs été noté par le site Betway casino qui a publié un dossier sur le sujet. Il a également été déterminé que la consommation de protéines végétales sera la nouvelle tendance d’ici à 2050.

Si vous êtes soucieux de votre santé et de la planète, ne plus manger de viande semble être la solution. Pourtant, se passer de ce produit n’est pas aisé. Ainsi, de nombreuses personnes deviennent flexitariennes. Elles réduisent au minimum leur consommation de viande, de poisson, d’œufs et de laitage à une ou deux fois par semaine. Pour combler les manques, les flexitariens augmentent leur consommation de légumes, de fruits et de légumineuses.

Devenir végétarien est une meilleure option

Si vous souhaitez vous passer des protéines animales dans votre alimentation, devenez végétarien. Selon les nutritionnistes, cette solution est préférable. En effet, les végétariens ne consomment pas de viande mais ils intègrent une grande quantité d’œufs et de laitages dans leur alimentation. Pour information, ces produits sont de bons remplaçants aux protéines animales.

Consommés avec modération, le laitage et les œufs remplacent habilement la viande rouge ou blanche. Bien sûr, vous devez intégrer d’autres aliments d'origine végétale dans votre menu pour compléter vos besoins journaliers. Les pois chiches, les lentilles et autres légumineuses sont à privilégier. Pensez également aux oléagineux comme les noix ou encore aux produits à base de soja. 

Appliquer les bons gestes pour se passer de la viande

Si vous êtes décidé à vous passer de viande, voici quelques bonnes habitudes à adopter. Tout d’abord, privilégiez la nourriture estampillée bio sans en consommer en excès. Préférez aussi d’autres aliments qui remplaceront la viande comme les œufs et les produits laitiers.

Dans votre assiette, privilégiez les aliments contenant beaucoup de protéines végétales. Consommez une grande quantité de céréales, de légumes secs, de soja jaune et de tofu. Ainsi, dans vos plats, vous devrez mettre du poisson ou des œufs, des légumes et des légumineuses. Vous pouvez aussi remplacer la viande par des céréales complètes.

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page