Bœuf de Kobé : que faut-il savoir sur cette viande d’exception ?

Lorsqu’on parle de viandes d’exception, il est difficile de ne pas mentionner le célèbre bœuf de Kobé. Cette viande originaire du pays du soleil levant connait un succès retentissant dans le monde et plus précisément en occident.

Avec sa couleur unique, sa chaire marbrée et son goût inimitable, le bœuf de Kobé a su s’imposer dans le monde comme la viande ultime. Outre les consommateurs, les chefs sont également séduits par cette viande. Mais pourquoi le bœuf de Kobé plaît-il autant ? Qu’est-ce qui caractérise cette viande unique ? Comment se procurer du bœuf de Kobé ?

Qu’est-ce que le bœuf de Kobé ?

Bœuf de Kobé

Le bœuf de Kobé est une viande japonaise qui est issue de l’espèce bovine Wagyu de la lignée génétique Tajima et de la race bovine « Japanese Black ». L’élevage de ce boeuf d'exception est strictement encadré afin de préserver sa réputation ainsi que le patrimoine japonais.

Avec sa saveur de noisette et sa texture persillée de bonnes graisses, le bœuf de Kobé peut être cuisiné sans ajout de matières grasses. La tendreté de la viande est telle qu’elle fond littéralement dans la bouche.

Outre le fait d’être considérée comme l’une des meilleures viandes du monde, le bœuf de Kobé est également l’un des trésors nationaux du Japon.

Comment se procurer le bœuf de Kobé ?

Il est important de savoir que le bœuf de Kobé vient exclusivement du Japon. Il est possible de manger cette viande exceptionnelle ailleurs dans le monde, mais pour ce faire, les restaurateurs doivent s’approvisionner officiellement au Japon.

Il existe toutefois certaines viandes qui n’hésitent pas à usurper l’appellation « bœuf de Kobé ». Par ailleurs, certains élevages présents en Amérique notamment tentent de faire passer leur viande pour de bœuf de Kobé alors que ce n’est pas le cas.

Quelles sont les caractéristiques de cette viande unique ?

Bœuf de Kobé

L’appellation « bœuf de Kobé » est strictement contrôlée. De fait, les éleveurs doivent respecter des règles extrêmement strictes, afin de bénéficier de cette appellation. Une fois que son élevage est certifié, l’éleveur peut bénéficier de l’estampille du chrysanthème dont il peut tamponner sa viande.

Peu de gens le savent, mais l’estampille du chrysanthème qui est utilisé pour marquer la viande est en réalité le sceau officiel de l’Empereur du Japon. Il s’agit donc d’un véritable honneur et d’une forme de reconnaissance ultime.

Quelles sont les règles à respecter pour bénéficier de l’appellation officielle ?

Bœuf de Kobé

En ce qui concerne les règles à suivre pour bénéficier de l’appellation « bœuf de Kobé », le cahier des charges est très strict. Il faut respecter les critères suivants :

  •  faire partie de l’association de Kobé et élever ses animaux en conformité ;
  •  le bœuf doit être issu de la lignée Tajima, de la race Wagyu Japanese Black et avoir été élevé dans la région de Hyogo ;
  •  les mâles doivent être castrés et les femmes ne doivent jamais avoir porté de veau ;
  •  le bétail doit être abattu uniquement par un boucher accrédité et cela à un âge compris entre 28 à 32 mois ;
  •  l’alimentation est également contrôlée : les animaux doivent boire une eau pure et ils sont nourris avec des céréales et de la paille de riz ;
  •  afin de limiter au maximum le stress des animaux, ceux-ci ne pâturent plus après l’âge de un an.

Le respect strict de ce cahier de charge permet d’obtenir l’appellation tant convoitée. Celle-ci prend d’ailleurs en compte la qualité de la viande, mais également la qualité de la carcasse.

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page