dimanche 7 juin 2020 - 7:16
 
 
Generic selectors
Mot exact
Dans le titre
Dans le contenu
Dans les articles
Dans les pages
Filtrer par catégories
Agneau
Apéritifs
Apéritifs
Art de la table
Art de Vivre
Bagels
Balades & sorties gourmandes
Beignets
Beignets
Bœuf
Boissons sans Alcool
Bonbons
Boulangerie
Cakes
Chandeleur
Charcuteries
Chaussons
Cheval
Chevreau
Chocolats
Cocktails
Concours
Confiseries
Confitures
Crèmes & Sauces
Crêpes & Galettes
Crêpes & Gaufres
Crêpes salées
Crêpes sucrées
Croques
Crustacés & Mollusques
Cuisine de la Mer
Cuisine du Monde
Cuisine Régionale
Cuisine Végétarienne
Cuisine Veggie
Desserts
Desserts
Dictionnaire de Cuisine
Entrées
Entrées
Entrées Chaudes
Entrées Froides
Équipement de la cuisine
Fajitas
Fromages & Œufs
Fruits
Fruits de Mer
Galettes de sarrasin
Gaufres
Gibiers
Glaces & Sorbets
Goûters | Petits Déjeuners | Smoothies
Hamburgers
Hot-Dogs
L'Info culinaire
La Cuisine des Petits Chefs
Lapin
Légumes & Accompagnements
Livres & Magazines
Makis
Mises en Bouche
Nems
Noël
Nouveautés Produits
Pains
Pâtes
Pâtisserie
Pizzas
Plats
Plats Uniques
Poissons
Porc
Potages | Soupes | Veloutés
Produits Tripiers
Quiches & Tartes
Recettes Chrono
Recettes de cuisine
Recettes Minceur
Recettes par Thème
Repas de Fêtes
Salades
Samoussas
Sandwichs
Snacks
Suggestions de la semaine
Tacos
Tartines
Tortillas
Veau
Verrines Salées
Verrines Sucrées
Viandes
Viennoiseries
Vins & Spiritueux
Volailles
Wraps
Accueil / Recettes par Thème / Cuisine Végétarienne / Mini champignon pickles
Les Restos du Cœur

Mini champignon pickles

Imprimer

Crédit Photo : © cojean

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
 Temps de Cuisson 15 Minutes

 

Gourmand et nourrissant, et sa recette toute en fraîcheur évoque l'été et les vacances en bord de mer. Voyagez le temps d'une pause-déjeuner !

► 250 g de tofu
► 45 g de noix de cajou
► 1 petite échalote
► 1 petite gousse d’ail
► 20 g d’huile d’olive
► 10 g de cerfeuil
► 10 g de persil plat
► 30 g d’olives noires dénoyautées
► Sel fin
► 4 petits pains briochés
► 250 g de champignons de paris
► 1 filet d’huile d’olive
► Pickles d’oignon rouge
► Pousses d’épinards

①• La veille : faire gonfler les noix de cajou dans de l’eau.

②• Le lendemain : égoutter les noix de cajou. Les mixer avec le tofu, le persil, le cerfeuil, l’ail et l’échalote, une pincée de sel. Ajouter les olives à la sauce et mélanger.

③• Laver et couper les champignons en lamelles.

④• Faire revenir avec l’huile d’olive et une pincée de sel.

⑤• Ouvrir les pains briochés en deux et tartiner la sauce sur les deux faces.

⑥• Ajouter les champignons, les pickles d’oignon, les pousses d’épinard.

Fermer le sandwich et déguster !

COJEAN A 18 ANS. COJEAN EST MAJEUR, MAJEUR ET RESPONSABLE.

COJEAN : DÉJEUNER, C’EST DEVANCER
Dix-huit ans déjà. Dix-huit ans que cette chaine « vertueuse » de restauration rapide avance tout devant.
Malgré ses apparences si sages, ses auvents bleus « Cojean », les trente-six restaurants (dont trois à Londres, et depuis peu, rue du Bac, à Paris), Cojean s’est toujours retrouvé à devancer le genre, innover, créer. Être devant, c’est prendre les embruns. C’est aussi voir mieux que les autres, l’horizon est dégagé, il n’y a guère d’aventuriers.

TRACER
C’est presque une obsession chez Cojean. Suivre le produit sur toute la ligne.
Jouer le jeu des fruits certes, mais en acceptant les règles (mixés à la minute). Respecter l’environnement, certes, mais en allant jusqu’au bout… bénir le bio, d’accord, mais en ouvrant les frigos, les bons de commande, interroger chaque cageots, pour être dûment certifié (ecocert 2012). Café, fruits et légumes des jus et des soupes, céréales et la plupart de nos légumineuses sont tous 100% bio (initié depuis 2009).
Le poulet est français sans OGM (2011), les poissons issus de la pêche durable (2013), les œufs de plein air (2015), les plats chauds végétaliens (2017). Et depuis 2019, eurêka, la menthe est enfin bio !
À noter : 52% des recettes sont à présent végétariennes.

SOURIRE
On se souvient qu’au tout début, se rendre chez Cojean, était un enchantement. L’accueil était juvénile, estudiantin avec un seul trait sur le visage : la banane.
C’était un genre, c’est devenu un style. Chez Cojean, le sourire est toujours là, sans doute parce que 100% des directeurs de restaurants sont promus en interne. Ajoutez à cela 98% des employés en CDI et vous comprendrez la fluidité sereine des adresses. Sans doute aussi parce que l’on s’y sent bien, sans doute enfin parce qu’on prend la vie telle qu’elle est : souriante toujours, mais parfois moins favorable pour les jeunes en situation de handicaps (mental ou cognitif). Cojean intègre ces derniers (depuis 2016), tout comme plus de cinquante nationalités différentes.

REDISTRIBUER
Paradoxe du commerce, il faut souvent faire signe d’abondance, mais en revanche ne pas jeter à tour de bras. Et si c’est le cas, le faire en intelligence avec les associations (la Chorba, les Restos du Coeur, Emmaüs, Tibériades, Armée du Salut, Aurore…). Tous les soirs, 100% des invendus sont redistribués, via une entreprise sociale (linkee, à vélo) soit plus de 1 200 000 produits depuis 2010.

TRIER
Lorsque l’on s’embarque dans un mouvement vertueux, on entre alors dans une logique implacable : faire bien, non, faire mieux, oui.
Dès décembre 2019, tous les restaurants respectent le nouveau décret tri 5 flux (Cojean première marque de restauration rapide à satisfaire à 100% ces exigences) : une société effectue le tri manuel ( ! ) du carton-papier, plastique, verre, métal et bois. L’idée restant d’accomplir le cercle vertueux, adhérer au rPET (recyclage du polyéthylène téréphtalate) avec les pots à desserts, pots à salade, verres à jus. C’est aussi équilibrer la proportion de carton et de plastique, améliorer les scores : à date, 50% des emballages Cojean sont en carton, 46% en plastique et 4% en verre.
La prochaine étape initiée depuis 2010, c’est développer le réutilisable (porcelaine) et suggérer l’usage de son propre mug, set à couverts, sac en coton…
Les cibles restent : jeter le minimum, viser la neutralité plastique en équilibre du carton, ne jamais choisir la radicalité mais un juste milieu… la vie en somme.

LA CERTIFICATION B CORP
Ce label n’est pas encore très connu, mais lorsque l’on se bat pour le décrocher, il y a de quoi en être fier. Depuis juin 2019, Cojean est certifié B corp, une première pour une entreprise de restauration rapide en France.
En deux mots, cela signifie que le label récompense les efforts notoires sur cinq domaines d’impact : gouvernance, collaborateurs, communautés, environnement et clients.
Ainsi, manger aujourd’hui (faire à manger) appartient à un véritable humanisme fonctionnant à la capillarité. Lorsque l’on fait du bien aux autres, lorsque l’on choisit bien ses carottes, il y a au terme de ce mouvement, une totale cohérence poursuivant son chemin : de la digestion, au bien-être en passant par la protection de la planète.


www.cojean.fr

© Copyright & Crédits Photos : © cojean | Tous droits de reproduction réservés

Ça peut aussi vous intéresser

 

À découvrir en vidéo

Laisser un commentaire