Confiture de pêches de nos Régions aux épices douces et au gingembre

confiture_de_peches_de_nos_regions_aux_epices_douces_et_au_gingembre

Proportions pour 2 Pots de Confiture Temps de Préparation 10 Minutes
Temps de Cuisson 5 Minutes

 

► 6 pêches de nos Régions
► 500 g de sucre
► 50 g de gingembre frais
► 1 cuillerée à café d'épices douces (cannelle, girofle, citronnelle).
► 1 jus de citron

①• Ébouillanter les pots de confiture puis les faire sécher à l'envers sur un linge propre sans les essuyer.

②• Laver, peler et dénoyauter les pêches d’ici, les couper en petits morceaux et les écraser légèrement. Éplucher le gingembre puis le tailler en fine julienne.

③• Verser les fruits et la julienne de gingembre dans une grande cocotte à fond épais, saupoudrer de sucre et laisser macérer jusqu'à complète dissolution de celui-ci.

④• Porter le mélange à ébullition. Ajouter la cuillère à café d'épices douces, le jus de citron et laisser cuire sur feu vif 5 min environ en remuant continuellement avec une cuillère en bois. Écumer en fin de cuisson puis remplir les pots avec la confiture encore chaude.

Fermer les pots, les retourner et les laisser refroidir.

https://www.avosassiettes.fr/img/vergers_ecoresponsables_peches_de_nos_regions.jpg

PÊCHES ET NECTARINES DE NOS RÉGIONS, FRUITS DE L’EXCELLENCE

ORIGINE CAP AU SUD !

Les Pêches et les Nectarines de nos Régions, fruits de l’arboriculture méridionale, sont produites dans quatre bassins distincts :

• LE ROUSSILLON,
dont les vergers s’étendent au pied du massif du Canigou, dans les vallées pyrénéennes du Réart, du Tech et de la Têt. Situé au cœur du département des Pyrénées-Orientales, ce terroir abrite près de la moitié de la production hexagonale.

• LES COSTIÈRES,
plateau dominant Nîmes au sud et séparant la capitale gardoise de la Camargue. D’est en ouest, il s’étire sur environ 40 km, entre les communes de Beaucaire et de Vauvert.

• LA PLAINE DE LA CRAU,
ancien delta de la Durance, proche de la Camargue et située entre Arles et Salon-de-Provence, dans le département des Bouches-du-Rhône.

• LA VALLÉE DU RHÔNE,
au sein des vergers de la Drôme, de l’Isère et de l’Ardèche.

VARIÉTÉS, APPRENDRE A LES RECONNAITRE

Il existe une très grande diversité de pêchers, certains possèdent des feuilles pourpres, d’autres des feuilles doubles… Toutes ces variétés fournissent des fruits d’aspects divers, tant extérieurement qu’intérieurement : ronds, plats, allongés, à chair jaune, blanche, à la peau veloutée ou lisse.

Pêches, nectarines et brugnons sont tous fruits du pêcher (ce sont des “mutations naturelles”) et ne doivent rien aux croisements ou aux manipulations humaines. Délicieuses illustrations de la diversité biologique, ils affirment leur différence depuis la nuit des temps. L’espèce Prunus Persica produisant des fruits se décline en cinq variétés principales :

LA "PÊCHE CLASSIQUE"
Peau veloutée de couleur jaune à rose carmin, noyau n'adhérant pas à la chair.

• La pêche de vigne : produite sur les Coteaux du Lyonnais, fruit acides et sucrés, parfum légèrement musqué caractéristique. Peau légèrement duveteuse, chair ferme rouge violacée (sanguine).
• La pêche "plate" : peau duveteuse jaune pâle marbrée de rose, noyau adhérant peu à la chair.
• La pêche "pavie" : peau veloutée de couleur jaune orangée, noyau adhérant à la chair.

LA NECTARINE
Peau lisse de couleur orangée, noyau adhérant pas ou peu à la chair.

• Le brugnon : peau lisse de couleur rouge brillante, noyau adhérant à la chair.
• Les nectavignes : issues de la pêche de vigne. Qualités gustatives exceptionnelles. Forme régulière, peau lisse et peu épaisse, brillante, rouge violacée et légèrement pigaillée. Chair juteuse, ferme et sanguine.

Pour en connaître davantage sur les Pêches de nos Régions,
rendez-vous sur www.pechesdenosregions.fr

© Pêches de nos Régions | Crédits Photos : © Pêches de nos Régions / Ph.Asset
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page