Bouillon à l’effiloché de lapin et gnocchi de pain

Bouillon à l’effiloché de lapin gnocchi de pain
© Campagne Européenne Le Lapin Faites-vous Remarquer/Lapin de France/CLIPP
Crédit Photo & Recette : © Julie MECHALI / Annelyse CHARDON

Proportions pour 6 Personnes Temps de Préparation 20 Minutes
Temps de Cuisson 35 Minutes

 

Tendance zéro-déchet même en cuisine, c’est le moment de se régaler en faisant du bien à la planète et son porte-monnaie ! On se laisse guider par quelques astuces anti-gaspi pour recréer une recette de toute pièce grâce aux restes de viande de lapin !

► 300 g de restes de viande de lapin émincée
► 4 gousses d’ail
► 1 morceau de 2 cm de gingembre
► 3 carottes
► 2 tiges de céleri
► 2 petits oignons
► 1 bouquet de persil plat
► ½ citron
► 250 g de pain un peu rassis coupé finement
► 200 ml de lait
► 1 œuf
► 50 g de chapelure
► Sel et poivre

①• Éplucher et émincer les carottes, les gousses d’ail, un oignon et le gingembre, ainsi que les branches de céleri. Mettre ces légumes dans un faitout avec les restes de la viande de lapin émincée et 1 cuil. à café de sel, puis couvrir avec 1,5 litres d’eau. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser frémir pendant 30 min.

②• Pendant ce temps, couper le pain rassis en tranches fines, et les mettre dans un saladier. Faire chauffer le lait puis le verser sur le pain. Laisser reposer quelques minutes avant de mixer le pain imbibé avec le deuxième oignon épluché, le persil, l’œuf, la chapelure, du sel et du poivre. Former une vingtaine de boulettes, avec des mains humides pour faciliter cette opération.

③• Plonger les gnocchis de pain dans le bouillon de lapin frémissant et cuire 5 min.

Ajouter le jus du demi-citron et servir sans attendre !

Astuce : vous pouvez aussi profiter de cette recette pour faire du batch-cooking : remplacez les restes par 4 cuisses de lapin et réservez la viande de lapin pour un autre usage comme des rillettes de lapin ou un hachis Parmentier !

Il est remarquable, le patrimoine européen.

AVEC LE LAPIN, LA CUISINE SANS GASPI !

Pas question de jeter les restes de la veille, bien au contraire ! On en profite pour revisiter une recette toute simple, facile à réaliser et qui fait toujours son petit effet : le bouillon ! À l’effiloché de lapin et accompagné de gnocchis de pain, ce bouillon ne demandera que peu d’effort pour un résultat plein de saveurs ! En plus du lapin, cette recette permet de réutiliser le pain resté un peu trop longtemps sur la table, pour en faire de généreux gnocchis de pain qui accompagnent à merveille le bouillon et le rendent plus consistant.

Avec le lapin, rien ne se perd et tout se transforme… en un délicieux repas !

LE LAPIN : UNE VIANDE SAINE ET GOURMANDE

Pourquoi ne pas choisir la viande de lapin ?
Le lapin est une viande maigre qui accompagne à merveille les légumes de saison.
Elle est bien moins calorique que la plupart des autres viandes, avec des qualités nutritionnelles indéniables

Merci le lapin !

En effet, la viande de lapin est peu grasse (120 à 160 kcal/100 g), riche en vitamines B3, B12 et E. Elle présente une teneur en Omega 3 plus élevée que celle des autres viandes.

C’est donc l’alliée ultime pour garder une alimentation équilibrée et se faire plaisir sans retenue à l’arrivée des beaux jours !

À PROPOS DE LA CAMPAGNE EUROPÉENNE
Cette campagne cofinancée par l’Union Européenne a pour objectif de mieux faire connaître les mérites de la filière lapin et ses spécificités (production européenne, sécurité alimentaire, traçabilité, authenticité, bien-être des animaux, …). Le patrimoine gastronomique européen étant remarquable par le choix et la qualité de ses produits et la richesse de ses recettes, il unit dans sa diversité les cuisines locales, régionales et nationales. La viande de lapin, consommée depuis des temps anciens, est inscrite dans nos traditions culinaires mais joue aussi la carte du renouveau et de la modernité. Avec le lapin, faites-vous remarquer !
Pour en savoir plus, rendez-vous sur
lelapinfaitesvousremarquer.fr
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux (logo Facebook, Instagram, Youtube…)

Le contenu de cette campagne de promotion reflète uniquement la position de l’auteur et relève de sa seule responsabilité. La Commission européenne et l’Agence exécutive pour les consommateurs, la santé, l’agriculture et l’alimentation (CHAFEA) déclinent toute responsabilité quant à toute utilisation qui pourrait être faite des informations qui y figurent.

UNE FILIÈRE RESPONSABLE ENGAGÉE DANS UNE DÉMARCHE ACTIVE DE PROGRÈS
Performance des élevages, santé et bien-être des animaux sont les objectifs clairement visés par la filière cunicole française avec la démarche de progrès « Le Lapin s’engage ».
La filière travaille sur l’évolution des pratiques en élevage, la démédication, la nutrition, la qualité et la sécurité alimentaire.
Avec cette démarche de progrès, c’est toute une filière qui s’engage pour proposer aux consommateurs une viande française de très grande qualité.

À propos du CLIPP (Comité Lapin Interprofessionnel pour la Promotion des Produits)
1989-1998 : une démarche volontaire
Le CLIPP a été créé en 1989, sous forme d’association, par des membres de la filière soucieux de la qualité de leur produit et souhaitant s’engager dans une action commune pour la promotion de la cuniculture et de la marque générique " Lapin de France ".
Le CLIPP aujourd’hui, une interprofession
Conscientes de la nécessité croissante de promouvoir le produit, les organisations professionnelles de la filière ont souhaité renforcer leur action et se doter de plus amples moyens financiers. Dans cette optique, le 25 novembre 1998, le CLIPP a procédé, au cours d’une assemblée générale extraordinaire, à la modification de ses statuts pour répondre aux exigences législatives des interprofessions. Le CLIPP a été reconnu comme interprofession par les pouvoirs publics, par l’arrêté du 28 septembre 1999.

Le CLIPP est composé de 4 collèges, représentant les différents acteurs intervenant dans la production :
►  les sélectionneurs et les fournisseurs d’équipement : SYSELAF (Syndicat des Sélectionneurs de Lapins Français) et ANFEC (Association Nationale des Fournisseurs d’Equipements Cunicoles)
►  les producteurs : FENALAP (Fédération Nationale des groupements de producteurs de Lapins), CFA (Confédération Française de l’Aviculture) et Confédération Paysanne
►  les fabricants d’aliments : SNIA (Syndicat National des Industriels de la Nutrition Animale) et COOP de France Nutrition Animale.
►  les abatteurs et transformateurs : FIA (Fédération des Industries Avicoles) et CNADEV (Comité National des Abattoirs et ateliers de découpe de volailles-lapins et chevreaux).

Ses missions sont :
►  d’une part, trouver des solutions afin de faire face aux difficultés rencontrées dans un contexte économique et sanitaire fragile.
►  poursuivre, d’autre part, les actions de fond engagées les années précédentes pour défendre et valoriser la production et la filière, notamment :

• informer le consommateur, réaliser des actions de promotion des produits, contribuer à l’amélioration constante de la production de la filière et du produit, suivre et améliorer l’organisation du marché

Lapin de France
Le logo Lapin de France s’inscrit dans le pacte de confiance des acteurs des filières animales françaises réunies au sein de Viandes de France !
La viande de lapin qui porte ce logo vous garantit toujours une viande issue d’animaux nés, élevés, abattus et transformés en France. Ce logo est délivré à des entreprises qui respectent les exigences prévues au cahier des charges pour la traçabilité et le respect de bonnes pratiques. Ce logo est l’assurance de contrôles exercés par des organismes extérieurs, et vous apporte la garantie de déguster des produits de choix, représentatifs du savoir-faire « à la française ».



www.lelapinfaitesvousremarquer.fr


© Campagne Européenne Le Lapin Faites-vous Remarquer/Lapin de France/CLIPP
Crédit Photo & Recette : © Julie MECHALI/Annelyse CHARDON | Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page