Baba aux Fruits Exotiques et au Sirop de Gewurztraminer

baba_aux_fruits_exotiques_et_au_sirop_de_gewurztraminer_

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
Temps de Cuisson 25 Minutes

 

► 300 g de farine
► 6 gros œufs
► 15 g de levure de boulanger
► 100 g de beurre
► 20 g de miel
► 1 cuil. à café de sel
► Fruits Exotiques (Mangue, Papaye, Kiwi, grenade, Ananas, physalis)
► 50 cl de Gewurztraminer d’Alsace*
► 250 g de sucre en poudre
► 1 gousse de Vanille
► 3 écorces d’orange

1• Préparer le Sirop : porter à ébullition 50 cl de Gewurztraminer d’Alsace avec 25 cl d’eau, le sucre en poudre, la gousse de vanille fendue en 2 et les écorces d’oranges. Laisser réduire 5 minutes puis éteindre le feu et laisser refroidir.

2• Préparer le Baba : Verser la farine dans un saladier. Ajouter la levure délayée dans 2 cuillère à soupe d’eau tiède, le sel, le miel, 3 œufs et le beurre ramolli.

3• Travailler 5 minutes avec une spatule ou un robot. Ajouter les œufs restant un par un en continuant à pétrir la pâte vigoureusement.

4• Laisser reposer 20 minutes puis garnir 4 moules en couronne de 16 cm préalablement beurrés. Laisser poser la pâte 10 minutes dans un endroit chaud. Enfourner 20 minutes à 200 degrés puis démouler les babas et laisser refroidir.

5• Pendant ce temps, éplucher et couper les fruits exotiques en gros dés.

6• Au moment de servir, tremper les babas 2 minutes dans le sirop pour bien les imbiber et les déposer dans des assiettes creuses. Les garnir de fruits, verser un peu de sirop et décorer avec la gousse de vanille coupée en 4.

A servir avec un Gewurztraminer d'Alsace

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Sachez consommer et apprécier avec modération.

 

Le Gewurztraminer

Histoire
 
Le Gewurztraminer constitue une sélection particulièrement aromatique d'un vieux cépage connu de tout temps en Alsace, le Traminer rose. On le désignait autrefois, alors que son vin était un peu moins puissant, sous le nom de Traminer. On notera d'ailleurs à cette occasion que le Klevener de Heiligenstein, cépage cultivé sur une petite surface dans la région de Barr, représente une forme de ce Traminer, appelée encore savagnin rose.  

Dégustation
 
Oeil : la robe est intense, jaune avec de légers reflets dorés. La couleur rouge des raisins influence naturellement celle du vin.
 
Nez : c’est une véritable palette aromatique, riche et exubérante, qui caractérise le gewurztraminer. Le bouquet est puissant et complexe. C’est une explosion de fruits exotiques (litchi, fruits de la passion, ananas,  mangues…), de fleurs (la rose notamment), d’agrumes (écorces d’oranges) et d’épices (pain d’épice, menthe poivrée, clou de girofle, poivre). Des arômes fréquents de miel et de fruits mûrs contribuent également à donner au nez une impression de richesse incomparable.
 
Bouche : c’est un vin corsé, bien charpenté avec de l’ampleur et du gras. Particularité du Gewurztraminer, la fraîcheur est toujours plus discrète que pour les autres cépages alsaciens. En rétro olfaction, on retrouve toute la palette aromatique du nez, à laquelle s’ajoute souvent la réglisse.
 
Vendangé en surmaturation, les Gewurztraminer "Vendanges Tardives" et "Sélections de Grains Nobles" donnent des vins, moelleux à liquoreux, d'une grande richesse et d'une extraordinaire complexité aromatique.

 
Accords mets-vins
 
Image même de l'originalité et de la typicité des vins d'Alsace, le Gewurztraminer accompagne parfaitement les plats relevés et les fromages corsés comme le munster, mais également le foie gras et les épices ou les herbes aromatiques les plus fortes. Ainsi, il sera le partenaire idéal de nombreux plats asiatiques : cuisines chinoise, indonésienne, malaise, thaï et indienne.

Le Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace – CIVA

Le Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA) a été institué par décret en date du 22 avril 1963.

Son champ d’activité couvrait à l’origine l’Appellation d’Origine Contrôlée "Alsace", reconnue par décret du 3 octobre 1962.

Il s’est étendu par la suite aux appellations "Alsace Grand Cru" et "Crémant d’Alsace" reconnues respectivement par décret du 20 novembre 1975 modifié en 1992, et décret du 24 août 1976.

Ainsi le Comité Interprofessionnel du Vin d’Alsace tel qu’il était dénommé au départ, est-il devenu par la suite "Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace" notamment pour tenir compte de la diversité des vins d’Alsace et de leurs appellations.

Pour plus d’Informations sur le

Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace – CIVA
 
rendez-vous sur www.vinsalsace.com

© Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace – CIVA
Crédits : Philippe Asset/CIVA – Vins d'Alsace – Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page