Nems de moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel sauce aigre douce

© Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel
Recette : © Christophe Wasser | Crédit Photo : © Hector Barotoqui

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
Temps de Cuisson 30 Minutes

 

Une moule à la chair onctueuse, moelleuse et particulièrement fondante, à savourer sans modération !

► 800 g de Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel
► 2 g de curcuma
► 10 cl de muscadet
► 1 échalote

Sauce soja à la citronnelle
► 1 pot de sauce aigre-douce
► 5 cl d’huile de sésame
► 10 cl de soja doux
► 3 bâtons de citronnelle
 
Nems
► 16 galettes de riz
► 100 g de germes de soja
► 1 carotte
► ½ chou vert
► 1 botte de menthe fraîche
► 4 shiitakes
► 40 g de vermicelles de riz
► 1 poignée de pousses de soja
► 10 g de graines de sésame
► Sel, poivre

①• Nettoyer les moules. Ciseler l’échalote finement, la mettre dans une marmite avec le muscadet.

②• Ajouter les moules et le curcuma. Faire ouvrir les moules à feu vif.

③• Laver, éplucher la citronnelle, prendre le cœur et émincer finement. Faire mariner un tiers avec la sauce soja et l’huile de sésame, réserver le reste pour les nems.

④• Préchauffer le four à 210°C (Th.7). Couper le chou, la carotte et les shiitakes en julienne.

⑤• Faire tremper les vermicelles dans l’eau chaude, ciseler deux brins de menthe. Rassembler les légumes, les vermicelles égouttés, la menthe, les graines de sésame, la citronnelle puis les moules décoquillées. Mélanger délicatement. Saler, poivrer.

⑥• Faire tremper les galettes dans l’eau puis façonner les nems. Les faire cuire 10 min au four (ou à la poêle sans matière grasse).

Déposer les nems dans l’assiette, les pousses de soja, des petites branches de menthe et les deux sauces (soja et aigre-douce) en ravier.


LES MOULES DE BOUCHOT DE LA BAIE DU MONT-SAINT-MICHEL
DÉLIVRENT TOUS LEURS SECRETS

La récolte de la Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel a débuté et les amateurs peuvent dès à présent la retrouver sur les étals. Après 11 mois perchée sur son bouchot et bercée par les eaux de la Baie qui lui confèrent toutes ses qualités gustatives, la star de l’été est arrivée.

À la plancha, en risotto, en soupe thaï ou encore au cidre, les Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel se prêtent à toutes les fantaisies culinaires !

COMMENT LA RECONNAÎTRE
La Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel appartient à la famille des « Mytilus edulis ».
Elle se démarque des autres moules grâce à sa
chair colorée oscillant entre le jaune et l’orangé. Plus charnue, sa chair légèrement sucrée remplit bien sa coquille noire et lisse. Reconnue pour ses qualités gustatives et organoleptiques exceptionnelles, elle bénéficie de l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) depuis 2011. Ce label impose aux mytiliculteurs un cahier des charges strict et garantit l’origine du produit. Pour être sûr de ne pas se tromper, son label AOP rouge vif permet au consommateur de l’identifier facilement sur les étals. La Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel est également le premier produit de la mer à avoir obtenu une AOC en 2006.

CÔTÉ SANTÉ
Riche en protéines et peu calorique, ce mollusque à coquille est un véritable concentré de bienfaits naturels. La Moule de la Baie du Mont- Saint-Michel figure parmi les aliments les plus riches en fer, calcium, magnésium, zinc ou encore sélénium. Elle est aussi savoureuse que vertueuse. Un produit sain et bon marché. Zéro culpabilité pour les plus gourmands !
Valeur nutritionnelle pour 100 g
Protides 20 g
Glucides 3 g
Lipides 3 g

Calories 119 Kcal

PLUS D’INFOS
• La saison
Les dates d’ouverture et de clôture de la saison varient selon les années et dépendent de la décision de l’INAO (Institut National de l’origine et de la qualité). La saison débute en juillet dès que la Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel répond aux critères du cahier des charges de l’AOP puis se prolonge jusqu’au mois de février.
• Cuisson sans eau
Pour préserver toutes les saveurs des Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel, les mytiliculteurs les cuisent sans eau, à couvert dans un grand faitout. Sous la chaleur, quelques minutes suffisent pour que la coquille s’ouvre et laisse apparaître sa chair colorée. Il faut compter une portion de 700 g par personne.
• Conservation
Le coquillage doit être conservé dans le bac à légumes au réfrigérateur entre 5 et 15°C et mangé dans les 48h après l’achat.



moules-aop.com


© Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel
Crédits Photos : © Hector Barotoqui/Pierrick Contin | Recette : © Christophe Wasser
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER
À DÉCOUVRIR EN VIDÉO

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page