Navarin d’agneau aux deux navets

Recette : © AnneCé Bretin/Interfel | Photo : © Amélie ROCHE/Interfel

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 20 à 40 Minutes
Temps de Cuisson 40 Minutes

 

Navarin d'agneau printanier aux navets, petits pois et carottes. Cuisinez dans cette recette le navet "boule d'or", une variété à redécouvrir.

► 4 gros navets violets
► 4 navets « boule d'or »
► 1 kg d'agneau (collier, gigot)
► 1 oignon
► 2 gousses d'ail
► 70 g de concentré de tomate (1 petite boîte)
► 50 cl de bouillon de volaille
► 1 bouquet garni (thym, laurier)
► 1 cuil. à soupe de farine
► 2 grosses carottes
► 150 g de petits pois frais écossés
► 3 cuil. à soupe d'huile d'olive
► Sel et poivre du moulin

①• Éplucher les navets, les laver. Les couper en 4.

②• Éplucher les carottes et les couper en rondelles.

③• Plonger les petits pois dans un volume d'eau bouillante salée pendant 4 à 5 min. Les passer sous  l'eau froide pour stopper la cuisson. Réserver.

④• Tailler l’agneau en petits morceaux

⑤• Éplucher et émincer finement l'ail.

⑥• Peler l'oignon et le couper en rondelles fines. Faire revenir l'oignon dans une cocotte avec  l'huile d’olive jusqu'à ce qu'il soit translucide.

⑦• Déposer l'agneau et faire revenir les morceaux jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Ajouter l'ail  émincé. Saupoudrer la viande de farine et bien mélanger.  Ajouter le concentré de tomates et remuer jusqu'à ce que la viande soit bien enrobée.

⑧• Verser le bouillon de volaille en mélangeant bien. Rajouter de l'eau si nécessaire. Les  morceaux d'agneau doivent être couverts à hauteur. Ajouter le bouquet garni, les légumes. Assaisonner selon votre goût et faire cuire à feu doux pendant 30 à 40 min à couvert.

⑨• Retirer le couvercle et prolonger la cuisson de 10 min.

Servir le navarin bien chaud et parsemer de persil frais ou de coriandre avant de déguster.

NAVET

Carte d'identité

Avec la carotte et le poireau, le navet est le troisième mousquetaire des légumes dits "basiques". Originaire d’Europe de l’Est, cette racine gorgée d’eau n’est pas aussi fade que sa réputation le laisse entendre. Au contraire, son goût caractéristique donne une touche indispensable à de nombreuses spécialités régionales comme à des plats très raffinés. Ses qualités nutritionnelles en font un compagnon de votre bien-être, apprécié de l’automne au printemps.

En bref

• Le navet est une racine, mais saviez-vous qu’il appartient à la famille des choux ?
• Légume populaire à travers les siècles, il a l’avantage de pousser sur des sols pauvres. Cela lui a valu d’être pendant longtemps un aliment de base de nombreux plats rustiques.
• Il a été très longtemps l’un des aliments de base.
• Sa douceur est appréciée au printemps. En hiver, son caractère plus marqué entre dans la composition des soupes ou du pot-au-feu.

Production

Production (à destination du frais, hors transformation)

France : 54 984 tonnes [1]

– Bretagne : 18 %
– Nord-Pas de Calais : 16 %
– Basse-Normandie : 13 %

Europe : 300 000 tonnes [2]
La France est le 3e producteur européen de navet, après le Royaume-Uni et l'Italie.

Consommation

Les Français consomment environ 900 g de navet par ménage et par an. [3]

[1] Production française à destination du frais en tonnes : source Agreste – SAA, moyenne 2015-2017
[2] Production européenne en tonnes : source Eurostat, moyenne 2014-16
[3] Kantar Worldpanel – Moyenne 2012-2014
[4] Achats ménages (quantités achetées / ménage en moyenne (KILOS)) : source Kantar Worldpanel, moyenne 2015-17


Pour en savoir plus,
rendez-vous sur
www.lesfruitsetlegumesfrais.com


© Interfel | Photos : © UE/Interfel/Amélie Roche/Philippe DUFOUR/Interfel
Recette : © AnneCé Bretin/Interfel | Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page