Strudel à l’Agneau haché et aux pommes

strudel_a_l_agneau_hache_et_aux_pommes

Proportions pour 4 à 6 Personnes Temps de Préparation 20 Minutes
Temps de Cuisson 20 à 25 Minutes

 

► 225 g (2 onces) Viande d’Agneau haché Gallois IGP maigre
► 1⁄2 Citron (zeste)
► 1 Brin de romarin frais, haché
► 1 Pomme de table sans trognon et hachée
► 25 g (2 onces) Chapelure
► 25 g (1 once) Raisins de Smyrne secs
► 25 g (1 once) Beurre fondu
► 6 Feuilles de pâte filo

①• Préchauffer le four à 190°C (th. 6).

②• Placer l’agneau haché dans une casserole froide, allumer le feu et faire cuire à sec dans son propre jus, jusqu’à ce que la viande ait un peu bruni.

③• Placer la viande hachée cuite dans une passoire et laisser égout- ter. Placer la viande hachée dans un grand bol et ajouter le zeste de citron, le romarin, la pomme, la chapelure et les raisins de Smyrne. Bien mélanger.

④• Étaler 3 feuilles de pâte filo sur une surface de travail, badigeonner les bords de la pâte avec du beurre fondu. Mettre la moitié du mélange sur la pâte et l’étaler de façon homogène jusqu’à environ 1 à 2 cm des bords.

⑤• Rouler l’une des extrémités les plus larges vers l’intérieur de façon à obtenir une sorte de gâteau roulé, puis placer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Badigeonner de beurre fondu et répéter l’opération avec le reste des ingrédients.

⑥• Enfourner pendant 20 à 25 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit dorée et croustillante.

Servir en tranches épaisses chaudes ou froides.

L’HISTOIRE DE L’AGNEAU GALLOIS
La production extensive d’agneau joue un rôle important dans l’économie rurale du Pays de Galles. Cette production fait l’objet de nombreuses références historiques. Par exemple, les manuscrits Hafod (XIVème s., No 16, p.12) mentionnent la production de viande d’agneau ; la littérature de Guto’r Glyn (XVème s.) mentionne des agneaux gallois transportés dans la région des Midlands ; en 1758 la correspondance de Morisaid Mon (deuxième Volume, p.73) vante les qualités de l’agneau gallois. D’après Gabriel Tschumi, chef des cuisines royales britanniques à la fin du XIXème s., la reine Victoria considérait l’agneau gallois comme le plus tendre et ne permettait pas que l’on serve d’agneau d’une autre origine dans la maison royale.
Même au Moyen-âge, les moutons gallois étaient toujours élevés en plein air, ce qui a permis de développer des races robustes, en particulier la race Welsh Mountain qui a continué de définir les caractéristiques générales du cheptel gallois et donc du produit.
Le caractère unique du produit provient de l’influence des races galloises robustes qui prédominent dans le cheptel national, mais aussi de l’alimentation exclusive dans les pâturages extensifs, riches en herbe naturelle et abondante du Pays de Galles, dont la vigueur et la continuité est garantie par une topographie spécifique et un climat doux et humide.

Des caractéristiques uniques
La viande d’agneau gallois a une saveur unique. Comparée à d’autres agneaux, elle se distingue par un bouquet légèrement aromatique.
Les agneaux sont élevés sous la mère et paissent librement en plein air dans les pâturages extensifs riches en herbe naturelle et abondante. En effet, grâce à des niveaux de précipitations élevés, le Pays de Galles est un environnement idéal pour la production de pâturages naturels permanents. Ce tapis de verdure sans fin produit une herbe riche et naturelle, toujours verte et robuste, combinant bruyères et plantes sauvages aromatiques, et contribue à la saveur unique et exquise de l’agneau gallois.
Pour garantir la permanence et la régularité de la qualité pour les consommateurs, les agneaux gallois sont sélectionnés pour l’abattage par l’éleveur, lorsqu’il les juge prêts et qu’ils ont moins d’un an.
L’agneau gallois est le résultat de techniques traditionnelles d’élevage extensif testées et éprouvées par des générations d’éleveurs qui allient tradition et modernité en matière d’élevage. Année après année, génération après génération, les éleveurs ovins gallois appliquent et améliorent avec passion et fierté leurs compétences de gestion spécifiques des pâturages et des élevages dans des exploitations principalement familiales et de petite taille, tirant le meilleur parti des spécificités de leur environnement naturel pour produire une viande d’agneau de la plus haute qualité. Au fil des siècles, leur détermination, leurs efforts constants, ont défendu des normes de qualité de production élevées, mis en œuvre des méthodes de plus en plus efficaces et respectueuses de l’environnement, tout en façonnant le paysage, la culture et l’identité du Pays de Galles.
 

L’agneau gallois bénéficie aujourd’hui d’une réputation unique dans le monde entier. Les exploitations sont souvent familiales et ont accumulé au fil des générations un immense savoir-faire dans l’élevage de l’agneau gallois.

A propos du label IGP
L’IGP est un label officiel de qualité accordé par l’Union Européenne pour protéger et promouvoir des produits alimentaires régionaux identifiés ayant une qualité déterminée, une réputation, ou une autre caractéristique dépendante de leur origine géographique.
Outre les produits français, le prestigieux label de qualité IGP est également accordé à une gamme étendue de spécialités alimentaires dans tous les pays de l’UE, parmi lesquels l’agneau gallois IGP.

A propos de Meat Promotion Wales
Meat Promotions Wales est l’organisme responsable de l’élaboration, la promotion et la commercialisation de la viande rouge aux Pays de Galles. L’organisme travaille ainsi avec tous les secteurs de l’industrie de la viande rouge depuis les agriculteurs jusqu’aux détaillants. Il se charge également de développer l’industrie et les marchés de l’agneau gallois en Europe.

Pour en connaître davantage sur l’Agneau Gallois IGP,
rendez-vous sur
www.agneau-gallois.fr

© Agneau Gallois IGP | Crédit Photo : © Agneau Gallois IGP
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER
 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page