mercredi 3 juin 2020 - 21:19
 
 
Generic selectors
Mot exact
Dans le titre
Dans le contenu
Dans les articles
Dans les pages
Filtrer par catégories
Agneau
Apéritifs
Apéritifs
Art de la table
Art de Vivre
Bagels
Balades & sorties gourmandes
Beignets
Beignets
Bœuf
Boissons sans Alcool
Bonbons
Boulangerie
Cakes
Chandeleur
Charcuteries
Chaussons
Cheval
Chevreau
Chocolats
Cocktails
Concours
Confiseries
Confitures
Crèmes & Sauces
Crêpes & Galettes
Crêpes & Gaufres
Crêpes salées
Crêpes sucrées
Croques
Crustacés & Mollusques
Cuisine de la Mer
Cuisine du Monde
Cuisine Régionale
Cuisine Végétarienne
Cuisine Veggie
Desserts
Desserts
Dictionnaire de Cuisine
Entrées
Entrées
Entrées Chaudes
Entrées Froides
Équipement de la cuisine
Fajitas
Fromages & Œufs
Fruits
Fruits de Mer
Galettes de sarrasin
Gaufres
Gibiers
Glaces & Sorbets
Goûters | Petits Déjeuners | Smoothies
Hamburgers
Hot-Dogs
L'Info culinaire
La Cuisine des Petits Chefs
Lapin
Légumes & Accompagnements
Livres & Magazines
Makis
Mises en Bouche
Nems
Noël
Nouveautés Produits
Pains
Pâtes
Pâtisserie
Pizzas
Plats
Plats Uniques
Poissons
Porc
Potages | Soupes | Veloutés
Produits Tripiers
Quiches & Tartes
Recettes Chrono
Recettes de cuisine
Recettes Minceur
Recettes par Thème
Repas de Fêtes
Salades
Samoussas
Sandwichs
Snacks
Suggestions de la semaine
Tacos
Tartines
Tortillas
Veau
Verrines Salées
Verrines Sucrées
Viandes
Viennoiseries
Vins & Spiritueux
Volailles
Wraps
Accueil / Recettes de cuisine / Apéritifs / Samossas à la Montbéliard et au chou, raïta de concombre
Les Restos du Cœur

Samossas à la Montbéliard et au chou, raïta de concombre

Imprimer

© Saucisse de Montbéliard | Crédit Photo : © Nicolas Leser & Ulrike Skadow

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
 Temps de Cuisson 55 Minutes

► 2 saucisses de Montbéliard
► ½ chou pommé
► 1 oignon
► 2 cm de racine de gingembre
► 2 cuil. à soupe d’huile
► 2 cuil. à café de curry
► ½ cuil. à café de cumin
► 20 feuilles de brick (2 paquets)
► ½ bouquet de basilic
► ½  de concombre
► 1 gousse d’ail
► 2 yaourts grecs
► sel, poivre

①• Nettoyer, laver et émincer le chou. Éplucher et hacher l’oignon. Éplucher et râper finement le gingembre. Dans une marmite, faire revenir l’oignon haché avec l’huile. Ajouter le chou, le gingembre, le curry et le cumin et laisser suer 3 minutes en mélangeant. Placer la saucisse de Montbéliard sur le chou, saler, poivrer et ajouter 1 verre d’eau. Laisser cuire doucement et à couvert pendant 20 minutes, en mélangeant régulièrement. Laisser refroidir puis couper la saucisse en dés et mélanger avec le chou.

②• Poser 1 feuille de brick sur le plan de travail et replier les 2 côtés vers le milieu pour obtenir une bande de pâte rectangulaire d’environ 12 cm. Déposer 1 cuil. à soupe de chou à la saucisse en bas au centre de la pâte et replier celle-ci sur la farce, de droite à gauche, en haut, puis de gauche à droite et ainsi de suite jusqu’à obtenir un triangle. Répéter l’opération avec toutes les feuilles de brique.

③• Préchauffer le four à th.6/ 180°C.

④• Poser les rectangles sur la plaque du four, le pli de pâte en dessous, et enfourner pour 30 à 35 minutes. Les samossas doivent être bien dorés.

⑤• Pendant ce temps, préparer le raïta : éplucher, égrainer et râper le concombre. Saupoudrer d’un peu de sel et laisser dégorger. Éplucher la gousse d’ail et la passer au presse-ail. Laver et sécher le basilic et hacher finement les feuilles. Verser le yaourt dans un bol et le battre avec un peu de sel et de poivre. Mélanger avec l’ail, le basilic haché et le concombre essoré. Mettre au frais.

Servir les samossas chauds ou tièdes accompagnés du raïta.

SAUCISSE DE MORTEAU ET SAUCISSE DE MONTBÉLIARD
Le bon goût de la tradition franc-comtoise…

Elles sont cousines et 100% franc-comtoises. Les délicieuses Saucisse de Morteau et Saucisse de Montbéliard sont largement appréciées servies avec quelques pommes de terre au four et des fromages locaux.

La Saucisse de Morteau, chevillée au bon goût
La reconnaître : une forme généreuse terminée par une cheville de bois ; de couleur ambrée ; texture moelleuse et juteuse.
La Saucisse de Morteau est un pur produit franc-comtois, issu de savoir- faire ancestraux uniques. Son fumage au feu de bois de résineux développe un arôme fumé très équilibré qui se révèle en bouche avec délicatesse après cuisson. Sa teinte de couleur ambrée du fait de son long fumage et sa cheville en bois permettent de l’identifier sans se tromper sur la marchandise !
En chiffres : diamètre minimum de 40 mm – 34 producteurs et 4 900 tonnes fabriquées annuellement.

Les Saucisses de Montbéliard font la paire
La reconnaître : une forme élancée ; de couleur ambrée ; texture ferme ; souvent vendue par deux. Doyenne des saucisses en France avec sa recette ancestrale, la Saucisse de Montbéliard cache sous sa peau fine et lisse une saveur délicate de fumée et d’épices. Son goût typique et sa richesse gustative sont dû au mélange des arômes de poivre et de carvi (cumin des prés).
En chiffres : diamètre minimum de 2,5 cm – 28 producteurs et 4 600 tonnes fabriquées annuellement.

La Saucisse de Morteau et sa cousine la Montbéliarde sont des produits de caractères, du terroir franc-comtois.
Sont engagés dans la filière :
15 fabricants d’aliments du bétail, 165 sites d’élevage, 16 abatteurs-découpeurs, 35 fabricants industriels et artisanaux. Issue exclusivement de porcs nourris au petit-lait, la viande servant à la fabrication des saucisses est produite selon un cercle vertueux : le cycle du petit-lait*.
*Le cycle du petit lait : cycle vertueux propre à la fabrication des saucisse de Morteau et saucisse de Montbéliard. Il commence avec le lait avec lequel on fabrique les fromages, dont le petit-lait nourri les porcs utilisés pour fabriquer les Saucisses, et dont le lisier fertilise les prés, prés qui nourrissent les vaches, qui au final produisent du lait !


+ D’informations, d’idées culinaires et de conseils consommation ?
RDV sur
www.saucissedemorteau.com et www.saucisse-montbeliard.com

© Saucisse de Montbéliard | Crédits Photos : © Nicolas Leser & Ulrike Skadow
Tous droits de reproduction réservés

Ça peut aussi vous intéresser

 

À découvrir en vidéo

Laisser un commentaire