Pour en finir avec le gaspillage alimentaire, par Estelle Richard aux Éditions Écosociété

Pour en finir avec le gaspillage alimentaire

Du champ à l’assiette, c’est environ la moitié des aliments qui sont jetés sans avoir été consommés.

Devant ce gaspillage alimentaire qui ne cesse de prendre de l’ampleur, Estelle Richard lance un appel à l’action, dans nos cuisines et nos frigos. Bien que ce phénomène soit largement attribuable à l’agrobusiness et au mode de consommation qu’il encourage, il dépend également de la gestion de la nourriture dans les chaumières.

Pour Estelle Richard, chaque personne peut agir et avoir une influence significative afin de renverser la tendance. En plus de détailler les causes structurelles du gaspillage alimentaire, elle partage ses trucs et astuces pour mieux conserver et consommer nos denrées. Les étapes d’une campagne de mobilisation citoyenne sont aussi au menu de ce plaidoyer qui nous invite à renouer avec la réelle valeur des aliments. De quoi envisager une société sans gaspillage, un coup de fourchette à la fois.

Il est temps de redécouvrir la valeur réelle des aliments, de questionner nos habitudes de vie et d’envisager une société sans gaspillage !

Éditions Écosociété Estelle Richard

Estelle Richard a développé, au sein des AmiEs de la Terre de Québec le projet Sauve ta bouffe. Elle est aujourd’hui organisatrice communautaire sur des questions comme la lutte à la pauvreté et la sécurité alimentaire, et elle vient de démarrer, avec son conjoint, un projet d’agriculture paysanne et bio-intensive sur petite surface.

QUELQUES STATISTIQUES
Environ ⅓ des aliments sont gaspillés à l’échelle planétaire.
Le gaspillage alimentaire serait responsable d’environ 23% des émissions de CO 2 à l’échelle mondiale.

EN FRANCE
Environ 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées par an.
On estime qu’un habitant sur dix a du mal à se nourrir et 9,3 millions de personnes vivent sous le seuil de la pauvreté.
L’aide alimentaire concerne 5,5 millions de personnes.
Pendant la récente crise sanitaire, plus du tiers des étudiants ne mangeaient pas à leur faim.
La France s’est engagée à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

[Sources : ADEME et Banques alimentaires]

Estelle Richard
Pour en finir avec le gaspillage alimentaire

EN LIBRAIRIE LE 19 AOÛT 2021
Collection « Résilience »
978-2-89719-613-4

160 pages • 10 €

À propos des Éditions Écosociété
Les livres peuvent-ils changer le monde ? Lire, réfléchir et agir sont les trois verbes qui animent Écosociété en travaillant autour de deux pôles intimement liés : cultiver les savoirs, ouvrir les possibles.

Fondée en 1992 par un groupe de militants convaincus qu’il était grand temps de défendre une société où l’écologie sociale serait une valeur cardinale, cette maison d’édition indépendante a fait le pari de la circulation des idées. Écosociété est une œuvre collective, traversée par des énergies diverses, des tempêtes et des envolées, des têtes fortes infatigables.
Avec la conviction que le grand public a soif de livres d’idées, et pas seulement de divertissement, Écosociété publie des livres à la fois exigeants, audacieux et accessibles. Écosociété s’est donné pour mandat d’informer le public sur les grands enjeux écologiques et leurs liens intrinsèques avec les enjeux économiques, sociaux et politiques. Ancrée dans la réalité sociale et les grands questionnements qui la traversent, Écosociété alimente la réflexion et les débats au sein de l’espace public sur ces questions en rejoignant tant le grand public que les milieux plus spécialisés. Écosociété publie des auteurs francophones mais a également une longue tradition de traduction d’œuvres pour le public francophone.

Par son travail d’éditeur critique et indépendant, Écosociété a fait le pari d’essaimer et d’inspirer, en accompagnant avec soin et professionalisme ses auteur.e.s, une mission constamment renouvelée. Passeurs d’idées et de paroles originales, les livres de la maison suscitent des débats publics nécessaires et créent des liens pour rassembler ceux et celles qui souhaitent joindre l’action à la réflexion, et ce, afin de construire dès aujourd’hui les alternatives incontournables de demain. La maison favorise la production et la diffusion d’ouvrages critiques, dans le but de définir les fondements d’une société plus conviviale et plus respectueuse des ressources de la biosphère, d’une démocratie plus proche des citoyennes et citoyens et d’une économie durable et sociale. Les thèmes de prédilection d’Écosociété sont l’écologie et le renouvellement de la pensée politique, sociale et économique, la démocratie participative, la santé, l’agriculture et la souveraineté alimentaire, les rapports nord-sud, l’économie capitaliste, la globalisation financière et la décroissance. Ces thématiques se déploient au sein de nos essais classiques et au sein de plusieurs collections, de « Théorie » à « Résilience », en passant par les collections « Parcours », « Polémos », « Retrouvailles » et « Guides Pratiques »…

Dans un souci constant de trouver un équilibre entre la dénonciation et la proposition d’alternatives, nous voulons donner aux lecteurs toutes les clefs d’analyse nécessaires tout en évitant un sentiment de découragement. Éditeur de fonds, nous prenons toujours nos décisions éditoriales en pensant à la pérennité des idées défendues. Nos livres sont diffusés au Canada par Dimedia et en Europe francophone par Harmonia Mundi Livre.



Maison d'édition québécoise basée à Montréal
www.ecosociete.org


© Éditions Écosociété | Auteure : © Estelle Richard | Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page