Semifreddo au kiwi

Recette : © Annelyse Chardon/Interfel | Photo : © Julie Méchali/Interfel

Proportions pour 8 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
Temps de Cuisson (Pas de Cuisson)Congélation 12 Heures

 

Le kiwi s’invite à la fête !
Ce petit fruit dodu a tout pour plaire… Et quand il rencontre l’onctuosité d’un Semifreddo, on régale ses invités ! Avec cette recette de bûche glacée au kiwi, les repas de fête se terminent sur une touche gourmande, légère et acidulée.

► 5 kiwis
► 20 cl de crème liquide entière bien froide
► 150 g de yaourt
► 2 œufs, blancs et jaunes séparés
► 75 g de sucre

①• Épluchez les kiwis, mixez-en 3 pour obtenir un coulis. Coupez les deux autres en dés.

②• Fouettez la crème au batteur électrique jusqu’à obtenir des pics fermes. Réservez au réfrigérateur. Lavez les fouets puis fouettez les blancs d’œufs en neige avec la moitié du sucre.

③• Toujours au batteur, fouettez les jaunes d’œufs avec l’autre moitié du sucre pour obtenir un mélange blanc et épais. Incorporez délicatement le yaourt, puis les blancs en neige et enfin la crème fouettée.

④• Versez la moitié de la préparation à mi-hauteur d’un moule à cake chemisé de papier cuisson et recouvrez du coulis de kiwi. Incorporez les dés de kiwis dans le reste de crème puis versez dans le moule.

⑤• Mettez au congélateur pendant au moins 12 heures avant de démouler le Semifreddo.

Coupez en tranches à l’aide d’un couteau passé sous l’eau chaude et servez sans attendre.

Astuce
Pour démouler plus facilement le Semifreddo, passez le fond du moule à cake sous l’eau chaude. Et prévoyez plus de kiwis pour servir !

Bon à savoir
Le kiwi est le champion de la vitamine C à prix léger (51 centimes pièce). Un seul kiwi couvre l’apport quotidien nécessaire.

Semifreddo, que sa ko ?
C’est un dessert glacé onctueux originaire d’Italie (« mi froid » en italien) qu’on pourrait comparer à un Parfait. Léger, il est idéal après un repas copieux.

Un peu d’histoire…
Les Néo-Zélandais baptisèrent ce petit fruit « kiwi » après la Seconde Guerre Mondiale, en hommage à l’oiseau emblématique de l’archipel, surnommé « kivi-kivi » par les Maoris à cause de son cri.

QUI SUIS-JE ?
Je cache sous ma peau brune et duveteuse une chair intensément verte et fondante, ma saveur est à la fois parfumée, sucrée et acidulée, je suis le champion de l’hiver, je suis, je suis, je suis… le kiwi !

UN FRUIT VENU DE CHINE
Contrairement aux idées reçues, le kiwi n'est pas originaire de Nouvelle-Zélande mais des forêts montagneuses de Chine où il pousse sur des lianes particulièrement robustes du genre actinidia. Inconnu dans le reste du monde jusqu'au XVIIIème siècle, implanté en Europe au début du XXème, il fut d'abord apprécié pour la beauté de son feuillage. Ce n'est qu'à partir des années 1960 qu'il fut cultivé à grande échelle, d'abord en Nouvelle-Zélande puis en Californie et dans le reste du monde (Italie, Grèce, Espagne, Japon, Corée du Sud, Chine, Australie, Chili,etc.). En France, il fit son apparition sur les marchés seulement dans les années 1980, difficile à croire tant le kiwi est devenu familier sur nos tables !

OH, LE JOLI NOM D'OISEAU !
En référence à ses origines, le kiwi fut d'abord nommé « groseille de Chine » – il faut croire que sa saveur acidulée rappelait celle des groseilles à maquereaux. Son destin changea quand les Néo-Zélandais décidèrent d'exporter ce nouveau fruit vers l'Amérique du Nord et finirent par lui donner le nom de leur emblème national, le kiwi, un petit oiseau brun et duveteux… comme le fruit ! Ce nom court et gai, aux résonances légères et vitaminées, conquit le monde entier. Aujourd'hui, d'ailleurs, le fruit est plus connu que l'oiseau.

IL EN VOIT DE TOUTES LES COULEURS
Le kiwi vert de la variété Hayward, du nom du pépiniériste Néo-Zélandais qui le sélectionna dans les années 1920, est le plus répandu dans le monde. Pourtant, en Chine, on trouve des kiwis jaunes, oranges et même rouges, à la peau lisse ou velue, dont les plus petits ont la grosseur d'un raisin ! Aux quatre coins du globe, des organismes inspirés par cette diversité créent régulièrement de nouvelles variétés. À guetter en France : le kiwi jaune « Gold », le précoce « Summer » ou le minuscule « Kiwaï ».

QUAND L'ACHETER ?
Le kiwi est le fruit de l'hiver par excellence : sa pleine saison s'étale de novembre à mai, période pendant laquelle on trouve très facilement des kiwis français.

COMMENT LE CHOISIR ?
Le kiwi doit être légèrement souple au toucher pour une chair fondante et sucrée, ou un peu plus ferme pour une saveur plus acidulée : à déterminer en fonction des goûts de chacun ! Dans les deux cas, il ne doit pas être mou, signe d'une trop grande maturité qui lui fait perdre sa belle acidité. Sa peau doit être lisse et uniforme, exempte de tâches.

COMMENT LE CONSERVER ?  
En cas de doute, mieux vaut l'acheter un peu dur car, comme l'avocat, la tomate, la poire, la pêche ou l'abricot, le kiwi est un fruit climactérique : il continue à mûrir après la cueillette. Il se conserve environ dix jours à température ambiante et trois semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur. Envie de le consommer très rapidement ? Posé à côté de pommes ou de bananes, qui dégagent de l’éthylène, il mûrit en vitesse accélérée !

NUTRITION

Source : Ciqual 2012
2AJR (Apports Journaliers Recommandés) pour un Homme de 20-40 ans
Sources: Legifrance, ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), EUFIC (Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation)


Pour en savoir plus,
rendez-vous sur
www.lesfruitsetlegumesfrais.com


© Interfel | Recette : © Annelyse Chardon/Interfel | Photos : © Julie Méchali/Philippe DUFOUR/Interfel
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page