Salade exotique au kiwi

Recette : © Interfel | Photo : © Philippe DUFOUR/Interfel

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 10 à 20 Minutes
Temps de Cuisson (Pas de Cuisson)

 

Une salade de fruits aux notes exotiques : kiwi, mangue, grenade et gingembre.
Une association haute en saveurs et en fraîcheur, aussi belle à regarder que bonne à déguster.

► 4 kiwis
► 2 mangues
► 10 g de gingembre frais
► ½ grenade
► 2 cuil a soupe de sirop d’agave (ou 1 cuil. à soupe de sucre semoule)
► ½ citron
► Quelques feuilles de menthe en décoration

①• Peler les kiwis, enlever le rostre (petite partie renflée et dure à l’une des extrémités du fruit : là où le fruit était attaché à sa liane) puis tailler les fruits en fin quartiers (ou en rondelles selon le goût).

②• Peler les mangues puis couper la chair en dés (ou en lamelles). Râper le gingembre. Dans un saladier, déposer les kiwis et les mangues taillés.

③• Ouvrir la demi-grenade en deux puis en prélever les grains. Les déposer dans le saladier.

④• Ajouter le gingembre râpé, le jus du demi-citron et le sirop d’agave. Bien mélanger et placer au frais.

Servir bien frais ; pour les gourmands, accompagner la salade de fruits de mini rochers à la noix de coco.

Malin !
Rien de plus facile que de réaliser soi-même des rochers à la noix de coco : il suffit de mélanger 125 g de noix de coco râpée, 120 g de sucre et 3 blanc d’œuf, de former les mini-rochers à la taille souhaitée et de les cuire au four environ 12 min à 200°C (Th.6-7) sur une feuille de papier sulfurisé.

QUI SUIS-JE ?
Je cache sous ma peau brune et duveteuse une chair intensément verte et fondante, ma saveur est à la fois parfumée, sucrée et acidulée, je suis le champion de l’hiver, je suis, je suis, je suis… le kiwi !

UN FRUIT VENU DE CHINE
Contrairement aux idées reçues, le kiwi n'est pas originaire de Nouvelle-Zélande mais des forêts montagneuses de Chine où il pousse sur des lianes particulièrement robustes du genre actinidia. Inconnu dans le reste du monde jusqu'au XVIIIème siècle, implanté en Europe au début du XXème, il fut d'abord apprécié pour la beauté de son feuillage. Ce n'est qu'à partir des années 1960 qu'il fut cultivé à grande échelle, d'abord en Nouvelle-Zélande puis en Californie et dans le reste du monde (Italie, Grèce, Espagne, Japon, Corée du Sud, Chine, Australie, Chili,etc.). En France, il fit son apparition sur les marchés seulement dans les années 1980, difficile à croire tant le kiwi est devenu familier sur nos tables !

OH, LE JOLI NOM D'OISEAU !
En référence à ses origines, le kiwi fut d'abord nommé « groseille de Chine » – il faut croire que sa saveur acidulée rappelait celle des groseilles à maquereaux. Son destin changea quand les Néo-Zélandais décidèrent d'exporter ce nouveau fruit vers l'Amérique du Nord et finirent par lui donner le nom de leur emblème national, le kiwi, un petit oiseau brun et duveteux… comme le fruit ! Ce nom court et gai, aux résonances légères et vitaminées, conquit le monde entier. Aujourd'hui, d'ailleurs, le fruit est plus connu que l'oiseau.

IL EN VOIT DE TOUTES LES COULEURS
Le kiwi vert de la variété Hayward, du nom du pépiniériste Néo-Zélandais qui le sélectionna dans les années 1920, est le plus répandu dans le monde. Pourtant, en Chine, on trouve des kiwis jaunes, oranges et même rouges, à la peau lisse ou velue, dont les plus petits ont la grosseur d'un raisin ! Aux quatre coins du globe, des organismes inspirés par cette diversité créent régulièrement de nouvelles variétés. À guetter en France : le kiwi jaune « Gold », le précoce « Summer » ou le minuscule « Kiwaï ».

QUAND L'ACHETER ?
Le kiwi est le fruit de l'hiver par excellence : sa pleine saison s'étale de novembre à mai, période pendant laquelle on trouve très facilement des kiwis français.

COMMENT LE CHOISIR ?
Le kiwi doit être légèrement souple au toucher pour une chair fondante et sucrée, ou un peu plus ferme pour une saveur plus acidulée : à déterminer en fonction des goûts de chacun ! Dans les deux cas, il ne doit pas être mou, signe d'une trop grande maturité qui lui fait perdre sa belle acidité. Sa peau doit être lisse et uniforme, exempte de tâches.

COMMENT LE CONSERVER ?  
En cas de doute, mieux vaut l'acheter un peu dur car, comme l'avocat, la tomate, la poire, la pêche ou l'abricot, le kiwi est un fruit climactérique : il continue à mûrir après la cueillette. Il se conserve environ dix jours à température ambiante et trois semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur. Envie de le consommer très rapidement ? Posé à côté de pommes ou de bananes, qui dégagent de l’éthylène, il mûrit en vitesse accélérée !

NUTRITION

Source : Ciqual 2012
2AJR (Apports Journaliers Recommandés) pour un Homme de 20-40 ans
Sources: Legifrance, ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), EUFIC (Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation)


Pour en savoir plus,
rendez-vous sur
www.lesfruitsetlegumesfrais.com


© Interfel | Recette : © Interfel | Photos : © Philippe DUFOUR/Interfel
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER
 



Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page