Muffins à la pomme

muffins-a-la-pomme

Une recette extraite de Margarine Magazine
Revue éditée par Menu Fretin avec le soutien d’Unilever

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 20 Minutes
Temps de Cuisson 25 Minutes

 

► 2 cuil. à soupe de margarine
► 2 grosses cuillères à soupe de miel liquide
► 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille naturelle
► 2 grosses pommes très mûres
► 110 g de farine
► 1 bonne cuillère à café de levure chimique
► 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
► 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
► 1 pincée de sel

► 1 plaque à mini-muffins garnie de caissettes en papier plissé
ou 1 plaque à gros muffins garnie de caissettes en papier.

①• Préchauffez le four à 190°C (th.6-7). Dans une casserole, sur un feu doux, réunissez la margarine, le miel, la vanille.

②• Faites fondre en mélangeant, puis réservez quelques minutes hors du feu. Pendant ce temps, coupez les pommes en petits dés et, dans un autre récipient, réunissez la farine, la levure chimique, le bicarbonate, la cannelle et le sel.

③• Mélangez aux pommes en petits dés le mélange margarine/miel, puis incorporez le tout aux ingrédients secs. Ne travaillez pas trop le mélange : juste un coup de spatule ou deux afin d’obtenir une pâte pas trop homogène et assez vilaine. Ne vous inquiétez pas.

④• Garnissez les alvéoles à muffins de leurs caissettes en papier et remplissez celles-ci aux deux tiers.

⑤• Faites cuire environ 25 minutes au four. Laissez les muffins 5 minutes dans leurs moules, puis démoulez-les (sans les sortir de leurs caissettes) et laissez-les tiédir sur une grille.

Consommez tiède ou froid.

« La cuisine d’une société est un langage dans lequel elle traduit inconsciemment sa structure, à moins que, sans le savoir davantage, elle ne se résigne à y dévoiler ses contradictions. »

écrivait en 1968 Claude Lévi-Strauss dans L’Origine des manières de table.
Consacrer l’intégralité des pages d’un magazine à la margarine peut sembler une incongruité éditoriale. Pour autant, si l’on veut bien se donner la peine de regarder ce corps gras comme autre chose que le simple ersatz du beurre, on découvrira qu’il est, d’une certaine manière, le reflet inconscient de la société française. C’est à l’exploration d’un basique du frigo, d’un inconnu du rayon frais, que nous vous convions à travers ce magazine.

Pur produit du génie français – cocorico ! –
la margarine est un symbole républicain comme il en existe peu. Son développement a accompagné celui de la société française pour atteindre son sommet avec Françoise Bernard et les Trente Glorieuses. Produit industriel par excellence, la margarine consommée dans les différents pays du globe est pourtant extrêmement variée.
La margarine anglaise est différente de la margarine italienne, elle-même sans rapport avec l’allemande ni avec la française. Et oui, la margarine est un marqueur culturel…
La réalité de ce corps gras – qui partage son étymologie avec la marguerite – est bien plus complexe qu’on l’imagine souvent.

AU SOMMAIRE DE CE NUMÉRO 1
Malentendus et vérités sur la margarine ; la vaccine de Roland Barthes ; la recette de la margarine maison ; la margarine comme objet de contrebande aux USA ; l’interview imaginaire de Michel-Eugène Chevreul ; Françoise Bernard en « Astra girl » ! ; des recettes vintages, British ou végétales ; la visite d’une Fabulous Fab ; la margarine au Japon, en Chine et en Israël ; et pour conclure, une histoire de mouillette inutile…
Ont collaboré à ce numéro : Claire Bastier, Sophie Blaru, Céline Brisset, William Chan Tat Chuen, Suzanne Duval, Laurent Feneau, Laurent Seminel, Ryoko Sekiguchi, Timothée Trimm.

EN BREF
Prix public TTC : 19,90 €
Format 210 x 280 mm
128 pages
ISBN : 978-2-917008-81-2
Revue éditée par Menu Fretin avec le soutien d’Unilever



www.menufretin.fr

© Margarine Magazine | Crédits Photos : © Margarine Magazine Unilever
Une recette extraite de Margarine Magazine | Revue éditée par Menu Fretin avec le soutien d’Unilever
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER
 



Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page