lundi 17 février 2020 - 0:12
 
 
Generic selectors
Mot exact
Dans le titre
Dans le contenu
Dans les articles
Dans les pages
Filtrer par catégories
Agneau
Apéritifs
Apéritifs
Art de la table
Art de Vivre
Bagels
Balades & sorties gourmandes
Beignets
Beignets
Bœuf
Boissons sans Alcool
Bonbons
Boulangerie
Cakes
Chandeleur
Charcuteries
Chaussons
Cheval
Chevreau
Chocolats
Cocktails
Concours
Confiseries
Confitures
Crèmes & Sauces
Crêpes & Galettes
Crêpes & Gaufres
Crêpes salées
Crêpes sucrées
Croques
Crustacés & Mollusques
Cuisine de la Mer
Cuisine du Monde
Cuisine Régionale
Cuisine Végétarienne
Cuisine Veggie
Desserts
Desserts
Dictionnaire de Cuisine
Entrées
Entrées
Entrées Chaudes
Entrées Froides
Équipement de la cuisine
Fajitas
Fromages & Œufs
Fruits
Fruits de Mer
Galettes de sarrasin
Gaufres
Gibiers
Glaces & Sorbets
Goûters | Petits Déjeuners | Smoothies
Hamburgers
Hot-Dogs
L'Info culinaire
La Cuisine des Petits Chefs
Lapin
Légumes & Accompagnements
Livres & Magazines
Makis
Mises en Bouche
Nems
Noël
Nouveautés Produits
Pains
Pâtes
Pâtisserie
Pizzas
Plats
Plats Uniques
Poissons
Porc
Potages | Soupes | Veloutés
Produits Tripiers
Quiches & Tartes
Recettes Chrono
Recettes de cuisine
Recettes Minceur
Recettes par Thème
Repas de Fêtes
Salades
Samoussas
Sandwichs
Snacks
Suggestions de la semaine
Tacos
Tartines
Tortillas
Veau
Verrines Salées
Verrines Sucrées
Viandes
Viennoiseries
Vins & Spiritueux
Volailles
Wraps
Accueil / Art de Vivre / L’équipement indispensable du cuisinier
Les Restos du Cœur

L’équipement indispensable du cuisinier

Imprimer

Dans le monde de la gastronomie, les cuisiniers et autres professionnels de cuisine doivent porter une tenue de travail qui respecte les normes d'hygiène et en accord avec les protocoles HACCP. Il existe différentes sortes de tenues professionnelles destinées aux cuisiniers sur le marché, voici un guide pour vous aider à faire votre choix.

Les chaussures de sécurité pour le personnel de cuisine

Les chaussures de sécurité professionnelles pour la cuisine doivent répondre aux normes européennes EN ISO 20345 S2, SRC, HRO. Ces chaussures doivent être assez solides pour protéger les pieds du cuisinier des différentes projections (eau chaude, huile à haute température…), ainsi que des objets tranchants comme les couteaux de cuisine.

Elles doivent aussi être antidérapantes, car le sol des cuisines est particulièrement glissant. Les chaussures de sécurité du cuisinier doivent aussi garantir une hygiène irréprochable, impératif dans un lieu où l'on manipule de la nourriture. Le confort est un critère essentiel de choix pour les chaussures de cuisine, puisque le cuisinier est amené à travailler debout pendant plusieurs heures. Aujourd'hui, il existe des modèles sans lacets qui sont faciles et rapides à enfiler et à enlever. Différents modèles sont proposés aux cuisiniers selon leur convenance : montants, cache-chevilles, sabots, bottes…

La veste de cuisinier

La veste fait partie des vêtements professionnels indispensables pour un cuisiner. S'il est d'usage d'opter pour la couleur blanche, des modèles de couleur gagnent peu à peu le marché. En effet, la veste est aussi un outil marketing pour le restaurant, et une coupe bien pensée permet de mettre en valeur les cuisiniers et de rehausser l'image de marque de l'établissement.

Quelle que soit sa couleur, la veste du cuisiner a pour principale fonction de protéger le haut du corps contres les salissures et aussi contre les brûlures pour ceux qui sont à proximité directe des sources de chaleur en cuisine. La veste du chef cuisinier a toujours des manches longues pour protéger ses bras. Ce vêtement doit être idéalement facile à enlever et à enfiler afin que le cuisinier puisse en changer facilement et enfiler une autre veste propre dès que c'est nécessaire.

Les pantalons en cuisine

Le pantalon fait aussi partie de la tenue professionnelle du cuisinier. Dans ce secteur d'activité, il est préconisé d'opter pour les modèles dépourvus de revers et confectionnés avec des matières respirantes comme le coton.

La coupe pied de poule est la plus classique, car elle est près du corps tout en restant confortable et permet au cuisinier de bouger librement sans se sentir serré ou être gêné dans ses mouvements. Le pantalon peut être d'une autre couleur que la veste et porter également le logo ou l'emblème de l'établissement. Comme pour toutes les pièces de la tenue professionnelle en cuisine, il est totalement interdit de porter un pantalon souillé par l'environnement extérieur à la cuisine. En effet, il est impératif d'éviter la contamination due à des microbes ou des germes provenant de l'extérieur.

Le tablier de cuisine

Après la toque, c'est sans doute la pièce la plus emblématique de la tenue de travail du cuisinier. Il existe des modèles avec ou sans bavette, mais dont l'objectif est le même : assurer la protection de celui qui le porte contre les salissures. Aujourd'hui, il existe des tabliers cousus à partir de tissus imperméables qui ne laissent passer aucune projection de liquide qui risquerait de salir les vêtements que le cuisinier porte en dessous de sa tenue professionnelle.

Beaucoup de cuisiniers se servent aussi de leur tablier pour s'essuyer les mains, il faut donc un tissu qui se lave facilement et qui ne retient pas les tâches, même celles qui sont les plus tenaces.

Certains tabliers sont munis de grandes poches où le cuisinier peut ranger quelques ustensiles afin de ne pas se fatiguer en va-et-vient inutiles. Bien entendu, c'est également un outil marketing très pratique lorsqu'il est estampillé du logo de l'établissement.

La toque du cuisinier

La toque est l'emblème même du cuisinier, le premier élément qui lui permette d'être reconnu pour ce qu'il est. C'est un accessoire indispensable dans tout le secteur de la gastronomie, notamment pour des raisons d'hygiène. La toque a pour but d'éviter de laisser tomber des cheveux dans les préparations culinaires. En dehors de la toque, on peut aussi opter pour d'autres types de couvre-chef : le calot, le bandana ou encore la résille qui permet de retenir les cheveux tout en laissant respirer le cuir chevelu.

La coiffe du cuisinier doit englober la totalité de la chevelure : n'oublions pas que le cuir chevelu renferme plus d'un million de germes/cm². Pour éviter toute contamination des ingrédients et outils utilisés pour les préparations, il n'est d'ailleurs par rare que les cuisiniers choisissent de porter leurs cheveux courts ou très bien attachés. Bien que la toque soit la solution la plus esthétique, la charlotte demeure la plus pratique, car elle limite les risques au maximum et évite de se gratter la tête lors du service, geste qui risque de salir les ongles et les mains du cuisinier.

Le tour du cou

Bien que de plus en plus rare chez les cuisiniers d'aujourd'hui, le tour du cou est un élément de la tenue professionnelle qui permet de retenir la sueur. Son port n'est cependant pas obligatoire, car la majorité des vestes de cuisinier possèdent des cols qui jouent déjà ce rôle.

Les gants de cuisine

Les gants de cuisine doivent être changés aussi souvent que possible et d'ailleurs, la plupart des cuisiniers préféreront travailler sans en utiliser, quitte à se nettoyer les mains aussi souvent que possible.

Les tenues en cuisine ne servent pas uniquement à démarquer ces professionnels du reste de l'équipe. Il existe un véritable enjeu sanitaire et sécuritaire, qui ne doit pas être pris à la légère. La réglementation française est très stricte sur l'hygiène dans la restauration, et les tenues des cuisiniers en sont les premières garantes.

Ça peut aussi vous intéresser

 

À découvrir en vidéo

Laisser un commentaire