“Envie Épicurieuse” 7ème Édition dimanche 20 mai 2018, l’art de vivre en Provence

Envie Épicurieuse met chaque année le terroir et l’art de vivre provençal à l’honneur, avec une randonnée au cœur des vignes et un déjeuner gastronomique sous la tonnelle, rassemblant plus de 150 convives. Un moment unique à ne manquer sous aucun prétexte !

Un moment de découverte et de partage

Faire découvrir le terroir de la Provence septentrionale, ses vins et la gastronomie autrement, en sortant du cadre du restaurant ou du caveau.

© Sophie Bourgeix

Envie Épicurieuse débute par une randonnée d’une heure, commentée par les guides Nature du Grand Site Sainte Victoire. Un apéritif gourmand attend les randonneurs à l’arrivée, au cœur des vignes, suivi d’un déjeuner dans un restaurant éphémère, installé dans le parc d’un domaine viticole. Pour cette édition, c’est le Domaine La Réaltière qui accueille les convives-randonneurs.
Le menu gastronomique propose un enchaînement de cinq plats, créés en accord avec les huit cuvées (magnums, vieux millésimes…) choisies et servies par les vignerons. Le tout en musique.

L’événement est unique, la beauté des paysages saisissante, la bonne humeur des chefs et vignerons communicative !

Quatre vignerons de Provence septentrionale

Envie Épicurieuse est avant tout l’idée de quatre vignerons de Provence septentrionale.
Amis dans la vie, ils ne partagent pas seulement leurs techniques et leur savoir-faire. Ils sont très attentifs à produire des vins respectant leur terroir, de façon la plus naturelle possible (agriculture biologique voire biodynamie). Des vins à forte personnalité, qu’ils aiment déguster ensemble autour d’un bon repas! De cette complicité est née Envie Épicurieuse…

© Sophie Bourgeix

Jouques (13)
Peter Fischer, Château Revelette (30 ha)
Christian Valensisi, La Chapelle Saint Bacchi (7 ha)
Rians (83)
Pierre Michelland, Domaine La Réaltière (12 ha)
Bengt Sundstrom & Philippe Bru, Château Vignelaure (60 ha)

© Sophie Bourgeix

Un terroir orignal en Provence, dédié aux rouges et blancs de gastronomie
À la jonction des Bouches-du-Rhône et du Haut-Var, le terroir de Jouques et Rians a la particularité d’être spécialisé dans les vins rouges et blancs (plus de 50%), tandis que le reste de la Provence se consacre quasi-exclusivement aux vins rosés (90% des volumes).

Ce terroir d’altitude offre un large panel de cépages s’adaptant aux gros écarts de températures entre la nuit et le jour. Il s’étend également sur plusieurs appellations : AOC Coteaux d’Aix-en-Provence, IGP Bouches du Rhône, Var et Méditerranée.

© Sophie Bourgeix

Cette richesse offre au vigneron une palette variée dans la construction de cuvées originales et fait la réputation des grands rouges provençaux.
Sur cette zone septentrionale, les vins ont de beaux équilibres avec de la fraîcheur, de la finesse et d’importants potentiels de garde.

Une performance de chefs

Le vin étant le partenaire de la gastronomie, l’association des 4 vignerons s’est enrichie de 2 chefs aixois et d’un boulanger, eux aussi au caractère et à la générosité affirmés. Ces épicurieux réalisent chaque année une véritable performance en proposant un menu gastronomique pour 150 convives dans le cadre d’un restaurant éphémère.

© Sophie Bourgeix

Nicolas Monribot, Le Millefeuille. Pâtissier et musicien de formation, Nicolas a roulé sa bosse à Baumanière** (Les Baux), Weibel (Aix) et Taillevent** (Paris). En 2008, il devient le chef d’orchestre de son propre restaurant où il sert une cuisine provençale aux influences italiennes.

Ludovic et Laura Aillaud, L’Épicurien. Elève d’Edouard Loubet**, qui lui donne le goût des herbes et aromates, Ludovic a officié chez Christian Ernst et au Fournil à Bonnieux. En 2010, il ouvre son propre restaurant avec sa femme Laura, qui gère la salle et la cave. L’Epicurien est connu pour sa cuisine « canaille », à la fois simple et généreuse.

Manu Barthélemy. Boulanger à l’accent méridional, Manu met autant d’amour à pétrir le pain qu’à chanter des chants traditionnels. Avec l’aide de Jeff Boivin, il prépare les différents pains en accord avec les plats et vins et sa fameuse foccacia pour l’apéritif.

© Sophie Bourgeix

Hakob Yessayan. Jeune sommelier arménien, ayant grandi en Aveyron, Hakob officie aujourd’hui à l’Auberge du Vieux Puits*** de Gilles Goujon (Fontjoncouse), après avoir travaillé pour des tables prestigieuses, telles Georges Blanc*** (Vonnas) ou encore Le Relais des Moines* (Arc-sur-Argens). Ce sommelier de 25 ans au parcours atypique pratique la boxe anglaise et commentera les uppercuts gustatifs des accords mets-vins du déjeuner.


Envie Épicurieuse
Dimanche 20 mai à 10h30
Domaine La Réaltière à Rians (83)
Tarif : 110 €/pers
Infos et réservations :
www.envie-epicurieuse.com


© Envie épicurieuse | Crédits Photos : © Sophie Bourgeix | Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page