Crème brûlée aux myrtilles sauvages

© Wild Blueberry Association of North America (WBANA)

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
Temps de Cuisson 30 Minutes

 

Délicieusement authentique, cette crème brûlée aux myrtilles sauvages a de quoi réjouir vos papilles. Un dessert à partager sur une note fraîche et gourmande.

► 8 cuil. à soupe de myrtilles sauvages du Canada (surgelées ou en bocal)
► 1 cuil. à café de Maïzena
► 400 ml de crème
► 100 ml de lait
► 80 g de sucre
► 4 jaunes d’œuf
► Graines d’une gousse de vanille
► 4 cuil. à soupe de sucre roux

①• Bien égoutter les myrtilles (décongeler les myrtilles surgelées au préalable) et mélanger avec la Maïzena.

②• Mélanger la crème avec le lait et le sucre jusqu’à ce que ce dernier soit complètement dissous. Ajouter le jaune d’œuf et les graines de vanille, et bien mélanger.

③• Préchauffer le four à 150°C (Th.5).

④• Remplir quatre ramequins à crème brulée peu profonds des myrtilles et y verser le mélange œufs-crème. Placer les ramequins dans un lèchefrite ou un plat à gratin et y verser de l’eau bouillante – veiller à ne pas verser d’eau dans les ramequins !

⑤• Mettre la crème brulée aux myrtilles sauvages au four pendant environ 60 minutes et laisser cuire à 150 °C. Laisser bien refroidir pendant au moins 2 heures jusqu’à ce que la crème soit ferme, ou laisser refroidir toute la nuit au réfrigérateur.

⑥• Avant de servir : saupoudrer chaque crème brûlée aux myrtilles sauvage d’une cuillère à soupe de sucre roux et caraméliser avec un petit chalumeau.

Servir immédiatement.

Valeur nutritives
Énergie : 658 kcal / 2 764 kJ
Protéines : 10 g
Lipides : 46 g
Glucides : 49 g

C’est le moment de profiter de l’offre abondance qu’offre la nature !

La nature a doté la myrtille sauvage d’une qualité qui la rend parfaite pour notre monde moderne : elle se laisse congeler, sans que son goût, sa forme ou ses qualités nutritionnelles n’en soient altérées. Ainsi, on peut savourer ces baies de mille et une façons, même hors saison.

Petites, sauvages et pleines de saveurs
Les myrtilles sauvages sont plus petites que les myrtilles cultivées car elles contiennent moins de pulpe et moins d’eau.
Doté de plus de peau, un kilo de myrtilles sauvages représente presque deux fois plus de fruits que le même poids en myrtilles cultivées.
Voilà un avantage important, puisque c’est justement dans la peau qu’on trouve la plus grande quantité d’antioxydants et la saveur du fruit.

Un chef d’œuvre de la nature
Les plantes sauvages de myrtilles poussent les unes à côté des autres mais n’appartiennent que rarement à une seule variété. La nature favorise alors la diversité des espèces ce qui nous donne des fruits sauvages au goût unique et plein de nuances.
Il serait impossible de cultiver une variété de myrtille pouvant égaler l’expérience gustative naturelle de la myrtille sauvage.

À propos de la Wild Blueberry Association of North America
La Wild Blueberry Association of North America (WBANA) représente déjà depuis 1981 les cultivateurs et les transformateurs de myrtilles sauvages du Canada, dans le but de mieux faire connaître mondialement les myrtilles sauvages ainsi que leurs propriétés bénéfiques à la santé.



Découvrez nos recettes avec des myrtilles sauvages du Canada
www.myrtillessauvages.fr


© Wild Blueberry Association of North America (WBANA)
Crédits Photos : © © Wild Blueberry Association of North America (WBANA)
Tous droits de reproduction réservés

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page