8 astuces pour réussir son repas de Noël

8 astuces pour réussir son repas de Noël

Nous n’y sommes pas encore, mais on peut commencer à y penser ! Un repas de Noël réussi, c’est surtout une organisation au top pour rester le plus détendu possible et profiter de ses convives le jour J. Cette organisation vous revient-elle cette année ? Vous vous sentez légèrement dépassé par les évènements ? C’est tout à fait normal, vous souhaitez que tout soit parfait. Cependant, il faudra aussi gérer les enfants surexcités par la visite du Père-Noël. Mieux vaut alors s’organiser le plus tôt possible en amont. De cette manière, il ne restera plus que les ultimes préparatifs à réaliser le jour J.

Foie gras, vin, champagne : y penser des mois à l’avance

Pour tout produit de luxe aux dates de conservation longues, commandez-les plusieurs mois en avance. Lors de vos vacances d’été, accordez-vous un passage dans le Sud-Ouest pour acheter du foie gras directement chez le producteur. Profitez-en pour dénicher le meilleur cadeau de noel pour votre partenaire par exemple. Votre destination se trouve ailleurs ? Demandez gentiment à votre meilleur ami ou votre cousine d’y penser pour vous. À propos des boissons, visitez les foires aux vins de l’automne dans les supermarchés. Vous allez y trouver des champagnes à prix imbattables.

Couverts et linges de table : à nettoyer début décembre

Au moment de mettre la table, vous serez horrifié d’apercevoir que vos linges et couverts de fêtes ne sont guère présentables. Début décembre, il convient d’en faire l’inventaire et de faire tourner machine à laver et lave-vaisselle, si nécessaire.

Liste de courses : la rédiger le plus tôt possible

La liste de courses du repas de noël est à établir très en amont. À chaque fois que vous passez au supermarché, sortez la liste et voyez ce qu’il est déjà possible d’acheter, en tenant compte des dates de péremption des produits. En agissant ainsi, il n’y aura plus que les produits frais (huîtres…) à commander le grand jour.

Petits sablés de Noël et bûche de Noël

C’est l’activité idéale à pratiquer avec les enfants. Au début des vacances ou un week-end ou un mercredi de vacances, préparez des petits sablés avec les bambins. Vous les emballez ensuite dans de petits sachets individuels pour les offrir à vos invités en guise de cadeau de noël.

En ce qui concerne la bûche de Noël, il est judicieux de préparer la génoise la veille au matin. Prenez un torchon humide, roulez-la dedans et laissez-la au réfrigérateur toute la journée. Le soir, une fois les petits couchés, garnissez l’intérieur de mascarpone aromatisé à la vanille. Recouvrez le tout de pâte à tartiner au chocolat. Succès garanti !

Brochettes apéritives : les préparer à l’heure du déjeuner des enfants

Si le repas est prévu le soir, avant que la Père-Noël n’arrive, il ne sera pas facile de canaliser l’énergie des enfants. Aussi, ils auront faim lorsque vous serez le plus occupé. Pour y remédier, pourquoi ne pas leur proposer de vous aider à préparer des brochettes apéritives ? Dès 5 ans, les petits sont aguerris à ce genre d’activités, autant en profiter ! Un abricot sec, une olive, un morceau de surimi, une tomate cerise… à répéter selon vos envies. Autorisez les bambins à piocher dans les récipients. Ils seront vite rassasiés.

Le film de Noël : occuper les enfants l’après-midi

Arrive l’heure des derniers préparatifs. Vous fournissez les derniers efforts, plus aucun enfant ne peut vous embêter. Installez les petits confortablement devant un bon film de Noël. Certains s’endormiront devant la télé, avec un peu de chance. Encore mieux, n’hésitez pas à demander à leur tata adorée de les emmener au cinéma. Vous pourrez passer l’aspirateur, emballer le cadeau de noël, et même vous reposer un peu, en toute liberté.

Les légumes : jouer la simplicité de 6 mois à 106 ans

Après le foie gras, le rôti, la dinde et les brochettes à volonté, la plupart des convives ne prêtent plus attention aux légumes. Ils n’hésiteront même pas à vous reprocher vos pommes de terre dauphines trop sèches. Pensez alors à l’accompagnement idéal, à savoir les purées de légumes : céleri, carotte, brocoli, etc. Il convient de les acheter surgelées, il ne vous restera plus qu’à les réchauffer. D’autant plus, petits et grands pourront y goûter, du benjamin de la famille à votre arrière-grand-tante de 106 ans.

Le rôti ou la dinde : déléguer à belle-maman

Si vous ne vous sentez pas doué pour la cuisson des viandes, il est judicieux de demander à belle-maman de se charger du rôti ou de la dinde. En concoctant son menu préféré, elle sera ravie de vous donner un coup de main.

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER
 



Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page