Accueil / Recettes de cuisine / Cuisine de la Mer / Skrei rôti œufs et câpres
Les Restos du Cœur

Skrei rôti œufs et câpres

skrei-roti-oeufs-et-capres


Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 20 Minutes
 Temps de Cuisson 20
Minutes

 

► 800 g de filet de Skrei
► 1 cuil. à soupe de sel
► Huile de tournesol
► 2 gousses d’ail
► 1 cuil. à soupe de beurre
► 2 œufs
► 100 g de crevettes de Norvège, pelées
► 150 g de beurre
► 1 échalote
► 3 cuil. à soupe de câpres
► 2-3 cuil. à café de jus de citron
► Sel et poivre
► Raifort

①• Beurre aux câpres
– Faire revenir l’échalote dans le beurre jusqu’à ce qu’elle soit dorée.
Ajouter les câpres et assaisonner avec le jus de citron, le sel et le poivre.

②• Préparation de l’œuf
– Faire cuire l’œuf pendant 7 min.
– Le râper d’abord grossièrement puis plus finement. Poser l’œuf râpé sur du film étirable afin de réaliser une forme cylindrée pressée. Laisser une heure au frigo avant de découper en portions.

③• Préparation du Skrei
– Couper le Skrei en portions. Saupoudrer de sel. Laisser reposer 7 minutes avant de rincer et sécher le poisson.
– Chauffer l’huile de tournesol dans une poêle. Ajouter le Skrei et laisser cuire d’un côté 6 à 7 minutes. Le retourner et cuire pendant 1 à 2 minutes sur l’autre face. Avant la fin de la cuisson, verser doucement la cuillère à soupe de beurre et l’ail sur le Skrei, et terminer la cuisson.
– Servir le Skrei poêlé avec les crevettes, l’œuf et le beurre aux câpres.

Saupoudrer de raifort râpé.

Les produits de la mer étant au cœur de la vie et de l’économie de la Norvège, il est primordial de préserver la ressource essentielle que représente la mer pour le pays. Pêcheurs depuis des millénaires et pionniers en matière d’aquaculture, les Norvégiens s’imposent des contrôles et règles très stricts pour assurer une sécurité alimentaire et un respect de l’environnement et des ressources sans faille.

La pêche durable au Cabillaud de Norvège  
Une démarche éco-responsable !

Contrairement aux idées reçues, la survie du cabillaud n’est pas menacée partout. En effet, la plupart des gens ignorent qu’il en existe plusieurs populations distinctes dans le monde. Le cabillaud de la Mer du Nord a ainsi un stock de reproduction qui est descendu à un niveau alarmant, et les scientifiques préconisent une baisse importante de son activité de pêche. En revanche, la situation est radicalement différente dans la Mer de Barents, où la Norvège pêche 92% de son cabillaud. Aujourd’hui, cette population de cabillauds est une des plus importantes au monde, et la Norvège est souvent mise en avant comme un exemple à suivre pour les mesures qu’elle y a imposées afin de garantir la durabilité de cette pêche. Cette population de cabillauds est la la plus importante au monde (estimée à environ 2,8millions de tonnes), malgré un niveau critique il y a une vingtaine d’années. La FAO fait partie de ceux qui ont cité la Norvège en exemple pour les meilleures pratiques mondiales en matière de gestion des stocks.Son cabillaud est désormais aussi sur la « liste verte » dans le guide «Consommateur » pour les produits de la mer de l’ONG WWF. De quoi déguster ce poisson de choix en toute sérénité!

Dans le cadre d’une démarche de qualité, les Norvégiens ont créé en 2006 le label “Skrei de Norvège” qui garantit son authenticité.
Les cabillauds qui portent ce label répondent à des critères draconiens en termes de fraicheur, d’apparence, de méthodes de pêche mais aussi de transformation, conditionnement et transport.

Le Cabillaud de Norvège certifié MSC
Le Cabillaud de Norvège est certifié MSC. (Le MSC ; Marine Stewardship Council est une organisation indépendante qui a pour objectif de trouver des solutions au problème de la surpêche). Pour obtenir sa certification, chaque pêcherie doit démontrer qu’elle répond à 3 principes fondamentaux :
– Toute pêcherie certifiée doit fonctionner de manière à assurer la pérennité des populations de son activité et ne doit pas surexploiter la ressource.
– Réduire l'impact sur le milieu marin : les activités de pêche doivent permettre le maintien de la structure, de la productivité, de la fonction et de la diversité de l’écosystème dont la pêcherie dépend.
– Le système de gestion de la pêcherie : la pêcherie doit respecter toutes les règlements et lois locaux, nationaux et internationaux en vigueur.

À propos du Centre des Produits de la Mer de Norvège
Le Centre des Produits de la Mer de Norvège est un organisme norvégien représenté à Paris, dont le siège (NSEC/Norwegian Seafood Export Council) est situé à Tromsø, en Norvège, à 600 kilomètres au nord du cercle polaire. Le NSEC a été créé par le Ministère norvégien de la pêche en 1991 afin de renforcer la notoriété des produits de la mer de Norvège de par le monde.
Ses activités sont financées par le secteur de la pêche et de l’aquaculture via un prélèvement sur les exportations des produits de la mer.
Les principaux axes de communication du CPMN sont l’origine norvégienne, les qualités gustatives et nutritives des produits et la sécurité alimentaire que garantit le savoir-faire des Norvégiens en matière de pêche et de pisciculture.

La France est le second marché d’exportation pour les produits de la Mer de Norvège avec plus de 662 millions d’euros par an, ce qui fait également de la Norvège son plus gros fournisseur en matière de produits de la mer.

Pour en Savoir Plus sur le Centre des Produits de la Mer de Norvège
rendez-vous sur
www.poissons-de-norvege.com

Copyright © Centre des Produits de la Mer de Norvège | Tous droits de reproduction réservés


pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directencre
7 Partages
Partagez6
Tweetez
+11
Enregistrer
Partagez