Accueil / Recettes de cuisine / Recettes par Thème / Cuisine Régionale / L’Authentique Raclette de Savoie à la Raclette de Savoie IGP

L’Authentique Raclette de Savoie à la Raclette de Savoie IGP

Imprimer

Crédit Photo : © La Raclette de Savoie IGP

Proportions pour 4 Personnes Temps de Préparation 30 Minutes
 Temps de Cuisson 25 Minutes

► 1 kg de pommes de terre à chair ferme de type Charlotte
► 1 quart de meule d’IGP Raclette de Savoie
► 500 g de charcuterie de Savoie (jambon fumé, rosette, viande de bœuf séchée, jambon blanc, bacon, saucisson…)
► 1 bocal de cornichons
► 1 bocal de petits oignons blancs
► 1 salade verte (laitue, mâche, mesclun, roquette…)
► Poivre, noix de muscade, cumin, oignons, etc.

①• Raclez légèrement la croûte du fromage sans l’ôter. Si vous utilisez un appareil à poêlons, coupez au moyen d’un fil à fromage des tranches d’environ 5 cm de large et 5 mm d’épaisseur, à disposer sur deux plats différents pour faciliter le service. Si vous avez un appareil traditionnel, mettez en place votre meule.

②• Lavez les pommes de terre et gardez-les en « robe des champs », c’est-à-dire avec la peau. Faites-les cuire 15 à 20 min à la vapeur ou 25 à 30 min à l’eau bouillante. Comme elles ont la chair ferme, elles ne se déferont pas à la cuisson.

L’astuce du chef : après cuisson, vous pouvez les éplucher et les faire dorer au four 15 minutes à 180°C (Th.6), pour qu’elles soient croustillantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur.

③• Préparez votre salade verte en l’agrémentant de baies rouges pour donner couleur et vitalité à votre mesclun… ou tournez-vous vers l’astuce du chef !

L’astuce du chef : laissez-vous tenter par l’amertume de la salade d’endives. Sa saveur s’acoquine particulièrement avec les fromages qui réchauffent l’hiver ; sans compter que son craquant et sa fraîcheur viennent sublimer la générosité de ce plat typique.

④• Dressez deux plats de charcuteries en panachant et en décorant avec des cornichons et des petits oignons. Privilégiez de la charcuterie de Savoie, réputée pour sa délicatesse : fabriquée selon des recettes ancestrales, elle se marie idéalement à l’IGP Raclette de Savoie.

L’astuce du chef : pour donner une nouvelle dimension à vos oignons, disposez-les dans votre caquelon, sous votre tranche de Raclette de Savoie, cela réveillera le goût du fromage et offrira une couverture grillée aux oignons blancs, rissolés au préalable pour amener une touche sucrée à la dégustation.

⑤• Avec un appareil traditionnel, il suffit d’approcher la meule de la source de chaleur. Lorsque sa surface commence à fondre, raclez le fromage pour le faire couler dans votre assiette.

L’astuce du chef : à force de racler, une croûte fine se forme, on l’appelle la Religieuse. Délicatement grillée, c’est un délice que les connaisseurs se disputent, ne la laissez pas perdre !

Dégustez les pommes de terre nappées de fromage, accompagnées de salade et de charcuterie de Savoie.

L’astuce du chef : selon vos envies, vous pouvez poivrer ou épicer votre fromage. Réputé pour faciliter la digestion, le cumin révèle des arômes légèrement amers et poivrés lorsqu’il est chauffé. Saupoudré dans le poêlon avant de déposer la tranche de Raclette de Savoie IGP, il surprend agréablement les papilles. Sucrée et aromatique, la noix de muscade, quant à elle, rehausse avec délicatesse le goût de l’IGP Raclette de Savoie.

L’œil du sommelier : Pour un sans-faute, servez un vin blanc issu du même terroir, jeune, aux arômes aériens et équilibrés, capable de se fondre entre le gras du fromage, la douceur de la pomme de terre et le salé de la charcuterie : Apremont, Abymes ou Chignin. Si vous préférez absolument le vin rouge, choisissez un Chautagne ou un Jongieux qui, avec ses arômes de fruits rouges, viendra magnifier votre charcuterie. Les amateurs de bières, quant à eux, apprécieront la fraîcheur d’une blanche ou d’une IPA de Savoie pour accompagner leur repas.

La Raclette de Savoie IGP* cultive l’authenticité
et l’amour du goût

À table, trouver l’accord parfait !
L’IGP Raclette de Savoie fleure le bon goût de la tradition et se sublime immédiatement accompagnée d’un vin jeune aux arômes primaires et fruités. Pour ce mariage parfait, les heureux élus seront des vins du terroir savoyard : blanc sec, rosé corsé, ou vin rouge léger, elle s’accommode à toutes les couleurs ! Un oui inconditionnel au vin blanc de son berceau : Roussette de Savoie, Chautagne blanc ou encore Chignin Bergeron. Les aficionados du vin rouge privilégieront un vin fruité et frais aux tannins souples et opteront donc pour les cépages Gamay et Mondeuse. Hors frontières locales, les rouges du Beaujolais (Julienas, Saint-Amour, Brouilly..), les Côtes du Rhône (Saint-Joseph ou Croze-Hermitage) sont appréciés. Pour encore plus de subtilité, on se tourne vers un grand cru de Bourgogne ou un Saint-Nicolas de Bourgueil du Val de Loire.

Nos astuces pour une bonne conservation
Pour garantir sa fraîcheur, maintenez la Raclette de Savoie dans son emballage d’origine, sans jamais l’enfermer hermétiquement. Il est recommandé de la placer dans le bac à légumes du réfrigérateur, entre 4 et 8°C. Nous conseillons de la consommer sous trois semaines.

La Raclette de Savoie cultive l’authenticité et l’amour du goût
C’est autour des deux Savoie dans les verdoyants massifs alpins, que trois races de vaches locales (Montbéliarde, Abondance et Tarine) nourries d’herbe fraîche aux beaux jours et de foin produit localement à volonté, accompagné de céréales non OGM (organisme génétiquement modifié) à l’approche de l’hiver, produisent un lait généreux, point de départ de ce fromage authentique et savoureux.

Fruit d’une longue tradition fromagère en Pays de Savoie, le savoir-faire mis en œuvre pour produire la Raclette de Savoie remonte au Moyen-Age ; à cette époque, les paysans avaient l’habitude de la consommer en été, en plein air lorsqu’ils emmenaient paître les vaches. Ils faisaient fondre une demi-meule de fromage devant un feu de bois et raclaient ensuite la surface fondue du fromage avec du pain ou des pommes de terre. Son essor a véritablement lieu dans les années 1970, avec le développement des appareils Tefal et du tourisme d’hiver (le ski notamment).

Aujourd’hui, près de 700 producteurs de lait IGP, 15 fruitières, 10 producteurs fermiers et 3 affineurs font les beaux jours de ce fromage si typique et protégé par l’IGP (pasteurisation interdite, affinage sur planches en bois pour une durée de 8 semaines minimum, garantie sanitaire assurée par la traçabilité et les contrôles réguliers effectués à tous les niveaux de fabrication).

*IGP : ce signe de qualité européen assure aux consommateurs une traçabilité contrôlée de production, le respect d’un cahier des charges strict garantissant des produits authentiques d’excellence, tant au niveau des savoir-faire qu’à celui des saveurs. Origine – qualité – goût, l’IGP est un véritable gage de confiance, une reconnaissance d’origine et d’authenticité.


Pour plus de recettes et des conseils de dégustation !
www.raclette-de-savoie.fr

© Copyright & Crédits Photos : © La Raclette de Savoie IGP
Tous droits de reproduction réservés

CELA PEUT VOUS INTÉRESSER


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 Partages
Partagez11
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez